MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
15 jours
16 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
43 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
20 nov.
Prochain événement dans
57 jours

Pour Márquez, le titre se joue entre Quartararo et Dovizioso

partages
commentaires
Pour Márquez, le titre se joue entre Quartararo et Dovizioso
Par :
Co-auteur: Léna Buffa

Grand absent de ce championnat, Marc Márquez a désormais compris qu'il ne conserverait pas sa couronne cette saison. Devenu spectateur, il voit Fabio Quartararo subir la pression et considère qu'Andrea Dovizioso mériterait de lui succéder.

Marc Márquez a définitivement tiré un trait sur toute chance de défendre son titre mondial en 2020 en raison de la décision prise avec son équipe Repsol Honda de reporter son retour à la compétition à une date pour le moment inconnue, mais qui ne se situera pas avant octobre, voire novembre.

Le pilote espagnol, concentré sur un rétablissement physique optimal, a constaté et accepté avec son entourage le besoin de rester sagement éloigné des circuits pour s'assurer une meilleure récupération et n'envisage désormais plus de retour rapide visant à préserver ses chances mathématiques de défendre sa couronne. Potentiellement absent pour deux à trois mois supplémentaires alors qu'il s'est blessé lors de la première course, Márquez laisse définitivement le champ libre à l'opposition de s'affronter autour de l'enjeu d'un titre mondial dont l'issue est plus que jamais incertaine.

Lire aussi :

Dans sa prise de parole en marge du Grand Prix de Styrie, le pilote espagnol a évoqué la lutte pour le titre"C'est intéressant de suivre le championnat depuis la maison, parce que c'est assez imprévisible", constate-t-il alors que nombreux sont les pilotes à voir dans son absence une opportunité rarissime de coiffer la couronne dans une ère que le #93 domine outrageusement. "C'est sympa à regarder, parce qu'on ne sait jamais qui va gagner la course et pour le moment personne n'a une véritable supériorité pour gagner le championnat."

La lutte pour sa succession est en effet encore plus resserrée après cette cinquième épreuve : Fabio Quartararo, avec ses 70 points, mène désormais Andrea Dovizioso de trois unités et Jack Miller de 14, tandis que six points séparent Brad Binder, quatrième, de Miguel Oliveira, neuvième, tous deux vainqueurs au guidon de la KTM cette saison.

Blessé à la première course, Márquez a d'abord vu Quartararo profiter de son absence pour empocher un score parfait de 50 points en deux manches. Par la suite, la situation s'est toutefois gâtée... "Au début, Fabio semblait très fort, mais parfois quand on a la pression, ça devient de plus en plus difficile. C'est ce que j'ai dit l'année dernière déjà, quand on n'a pas de pression tout vient plus facilement, mais quand la pression arrive ça devient assez difficile", observe l'Espagnol.

Désormais spectateur et non plus acteur, a-t-il un pronostic à faire ? "C'est difficile à dire. Si vous m'aviez posé la question après Jerez, j'aurais dit Fabio, mais depuis Brno il est trop en difficulté. Si on veut être champion, il faut certes finir des courses mais ça ne suffit pas, il faut être devant et montrer qu'on est là. Il rencontre des difficultés en essais et ne semble pas aussi régulier qu'il l'a toujours été et qu'il l'a montré l'année dernière par exemple", juge Márquez.

"Si je devais miser sur quelqu'un, hmm... c'est difficile à dire, mais ce serait entre Dovi et Fabio. Fabio a la vitesse, Dovi a l'expérience. Je crois que si Dovi gagne le titre, tout le monde sera content, parce qu'il le mérite, il a terminé deuxième ces trois dernières saisons", sourit le pilote espagnol. "Mais Fabio est aussi un très jeune talent et il a déjà montré l'année dernière qu'il était très rapide. Je miserais donc sur l'un de ces deux pilotes, mais il ne faut pas non plus oublier Viñales, peut-être... Il est là, mais bon, on ne peut pas perdre trop de courses si on veut être champion."

L'espoir de nouveaux duels avec Dovizioso à l'avenir

Attentif à la remise en selle progressive de Dovizioso dans sa saison avec une première victoire au Grand Prix d'Autriche, Márquez révèle suivre avec particulièrement d'intérêt la discrète évolution de celui qui fut son plus farouche adversaire ces dernières années. "Sans faire de bruit, Dovizioso est deuxième du classement général, alors voyons comment le championnat se terminera", déclare celui qui a ajouté espérer de nouvelles confrontations au sommet face à l'Italien, dont l'avenir dans la discipline est incertain depuis l'annonce de sa séparation avec Ducati.

"J'ai été surpris par l'annonce de Dovi, d'autant plus qu'il va vite et qu'il est deuxième du championnat. Quelque chose nous échappe sûrement dans tout ça, on ne sait pas ce qui s'est passé. Je respecte la décision de Dovi, il a été un grand rival et j'espère le retrouver à l'avenir", souligne-t-il.

Lire aussi :

Márquez a fait savoir qu'il se concentrait désormais sur une pleine récupération et qu'il avait tiré des leçons de sa tentative de retour accéléré à Jerez et de la série d'événements consécutifs, avec notamment le bris d'une plaque greffée ayant engendré la nécessité d'une nouvelle opération et d'une nouvelle période de convalescence, cette fois rédhibitoire pour ses chances au championnat.

Déçu de devoir ne rester qu'un observateur de la saison 2020 devant la télévision, il assure malgré tout rester impliqué alors que Honda subit de plein fouet son absence en vivant sa plus faible saison de l'ère moderne. "Je garde le contact et je parle beaucoup avec Honda pour essayer de continuer à travailler pour l'année prochaine. Nakagami est rapide, mon frère a un peu plus de mal, mais je parle beaucoup avec lui et il sait qu'il doit maintenant progresser", se contente de noter timidement le champion.

Stats - Oliveira écrit une nouvelle page d'Histoire

Article précédent

Stats - Oliveira écrit une nouvelle page d'Histoire

Article suivant

Il y a 8 ans : Brno, un tournant dans la carrière de Cal Crutchlow

Il y a 8 ans : Brno, un tournant dans la carrière de Cal Crutchlow
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Marc Márquez Alentà
Équipes Ducati Corse
Auteur Guillaume Navarro