MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
18 Heures
:
38 Minutes
:
14 Secondes

Stoppé par la douleur, Oliveira ignore s'il doit être opéré

partages
commentaires
Stoppé par la douleur, Oliveira ignore s'il doit être opéré
Par :
1 nov. 2019 à 10:35

Le pilote Tech3 est forfait pour la suite du Grand Prix de Malaisie et rentre en Europe afin de faire examiner son épaule, blessée il y a deux mois. Une opération et une longue convalescence pourraient se profiler pour lui.

Miguel Oliveira a tenté, mais vite renoncé. Le pilote portugais n'aura bouclé que quatre tours ce matin à Sepang, avant de rentrer au stand et de déclarer forfait pour le Grand Prix de Malaisie. Blessé aux poignets dans une violente chute subie samedi en Australie, un accident qui allait engendrer l'arrêt de la journée à cause des fortes rafales de vent qui balayaient le circuit de Phillip Island, Oliveira n'avait pas été en mesure de disputer la course du week-end dernier et il doit également renoncer à celle-ci.

"Je m'attendais à ne pas être à 100%, mais au moins j'ai essayé de rouler. Bien évidemment, ça n'a pas été possible à cause de mes douleurs dans les deux poignets. Ce n'est rien de sérieux, mais il me faut plus de repos", explique le pilote Tech3.

Lire aussi :

Mais, plus que ses poignets, Oliveira doit également s'efforcer d'obtenir un bilan complet de son épaule droite, blessée dans la chute qu'il a subie avec Johann Zarco à Silverstone, fin août. Alors qu'il a pris un nouveau choc, violent, le week-end dernier en Australie, les tendons sont touchés et font craindre à présent qu'une opération soit nécessaire. Le pilote prend le chemin du retour vers l'Europe afin d'y voir plus clair, car compte tenu des délais de récupération pour de telles pathologies, une décision s'impose rapidement.

"Il faut que l'on clarifie cela avec l'équipe médicale en qui nous avons confiance, afin de comprendre quelle est la situation. Si une opération est le traitement adapté pour ce que j'ai, on parle de trois mois de convalescence et c'est limite pour revenir à temps pour les tests qui auront lieu ici [début février]", souligne le pilote. "Je n'ai jamais eu ce type de blessures. Je me suis déjà cassé des os, et on est alors prêt à cela, on sait combien de temps ça prend. Mais je n'ai jamais été blessé à un tendon, surtout à l'épaule. Pour moi, piloter après la chute a été assez étrange et je n'ai jamais piloté complètement comme je le voulais. Alors, évidemment ça fait réfléchir et on se demande quelle est la bonne solution."

"Il faut qu'on sache dès que possible, c'est l'objectif. Quand on parle de quelque chose qui prend longtemps, parfois deux ou trois semaines peuvent faire la différence et c'est le cas ici", ajoute Miguel Oliveira, estimant que son manque de force dans les mains pourrait finalement être lié à cette blessure de l'épaule datant d'il y a deux mois : "Si on n'a pas assez de stabilité dans l'épaule, on commence à compenser avec l'avant-bras, avec le dos… Il y a donc une sorte d'effet domino quand quelque chose ne va pas."

Ne pas compromettre le début de saison 2020

Pour le moment, le pilote Tech3 est forfait pour le GP de Malaisie, mais pour savoir si c'en est fini de sa saison ou pas, il faudra attendre le verdict des médecins. Le Grand Prix de Valence conclura la saison dans deux semaines et sera suivi, deux jours plus tard, par le premier test de l'intersaison, au cours duquel KTM devrait faire rouler la version 2020 de sa RC16.

Lire aussi :

"Je souhaite remercier toute l'équipe et KTM, car tout le monde s'est montré très compréhensif quant à la situation globale, et j'ai été soutenu dès le début. Il est beaucoup plus facile de prendre des décisions comme celles-ci quand vous avez tout le monde avec vous. Je pense que l'équipe mérite que je sois à 100% et non à 80% alors c'est ce que je vais m'efforcer d'obtenir maintenant", explique Oliveira.

"Bien entendu, il ne fait aucun doute que pour l'équipe et moi-même, l'objectif est de ne pas compromettre le début de la saison prochaine. On a une moto très compétitive et on veut faire le maximum possible. Je ne peux pas parler avant d'avoir vu les médecins. J'espère que ça ne sera rien et que je pourrai continuer à rouler."

Article suivant
Quartararo incrédule face à son record

Article précédent

Quartararo incrédule face à son record

Article suivant

Márquez bluffé par Quartararo sur un tour

Márquez bluffé par Quartararo sur un tour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie EL1
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
Équipes Red Bull KTM Tech3
Auteur Léna Buffa