Pedrosa, Crutchlow et Bradl présents chaque jour aux tests du Qatar

Les pilotes d'essais de KTM, Yamaha et Honda prendront la piste vendredi et participeront également à toutes les autres journées des essais de pré-saison au Qatar, aux côtés des titulaires.

Pedrosa, Crutchlow et Bradl présents chaque jour aux tests du Qatar

La journée de vendredi marquera le début de la pré-saison officielle du championnat 2021, avec le coup d'envoi de tests au Qatar, répartis en deux séances. La première journée de roulage, faisant office de shakedown, sera réservée aux pilotes d'essais ainsi qu'aux rookies de la catégorie MotoGP.

On y découvrira donc en piste les trois nouvelles recrues du clan Ducati, que sont Jorge Martín, aligné par le team Pramac, Enea Bastianini et Luca Marini, tous deux associés chez Avintia. Ayant été privés des traditionnels essais du mois de novembre en Espagne, tous trois piloteront à cette occasion leur nouvelle MotoGP pour la toute première fois.

Bien plus expérimentés, les essayeurs sont eux aussi appelés en piste. Comme à son habitude, KTM confiera sa RC16 à Dani Pedrosa, qui entame sa troisième année dans ce rôle. Cité comme un pilier du développement de la machine autrichienne ces dernières saisons, il est celui qui a le plus roulé en 2020 grâce aux concessions dont bénéficiait KTM, un avantage que perd toutefois le constructeur cette année.

Chez Yamaha, Cal Crutchlow va disputer à cette occasion sa première séance au guidon de la M1, lui qui prend ce rôle de pilote d'essais en remplacement de Jorge Lorenzo. Engagé en course jusqu'à la saison dernière avec la Honda du team LCR, l'Anglais est très attendu à la fois par le constructeur, désireux d'obtenir un feedback nouveau, et par les pilotes de course, échaudés par les points faibles de la version 2020 de la M1.

Pedrosa et Crutchlow resteront au Qatar pour la suite des essais, leurs constructeurs respectifs les ayant inscrits pour l'ensemble des six journées prévues avant le coup d'envoi du championnat, ce qui n'est pas nécessairement le cas de leurs collègues.

Lire aussi :

Ducati, le constructeur qui compte le plus grand nombre de pilotes sur la grille, fera également rouler son pilote d'essais habituel, Michele Pirro, qui se joindra aux trois rookies vendredi. Johann Zarco, qui fait ses débuts avec Pramac pour sa deuxième saison sur une Desmosedici, et les deux pilotes d'usine, Jack Miller et Pecco Bagnaia, prendront quant à eux la piste samedi et dimanche. Si Pirro restera à Losail pour l'intégralité de ce premier test, il ne devrait en revanche pas être présent pour le second, la semaine prochaine.

De même pour Suzuki, qui fera appel à Sylvain Guintoli, son fidèle essayeur depuis 2017. L'un des pilotes d'essais japonais de l'usine, Takuya Tsuda, sera également présent pour le shakedown, puis les deux jours de tests du week-end.

Stefan Bradl sera quant à lui à Losail pour le compte de Honda. Son cas est assez atypique, puisque le pilote allemand est inscrit comme pilote d'essais et comme pilote remplaçant. On se souvient en effet que c'est lui qui, l'année dernière, a disputé la quasi-totalité du championnat comme substitut de Marc Márquez après sa blessure. Le #93 n'a pas reçu l'autorisation des médecins pour participer à ces tests, cette semaine et la suivante, mais espère encore recevoir leur feu vert lors de son prochain contrôle médical, mi-mars, pour prendre part aux deux Grands Prix qui lanceront la saison sur place. Bradl, quant à lui, reste sur le qui-vive et ne saura donc qu'au dernier moment s'il devra ou non remplacer à nouveau Márquez pour ces courses.

Enfin, Aprilia, la seule équipe à encore disposer des concessions règlementaires, fera rouler Aleix Espargaró et Lorenzo Savadori pour toutes les journées d'essais. Annoncés comme titulaires − même si Aprilia a dit vouloir attendre la fin des tests pour confirmer ou non l'Italien à ce poste −, ils pourront participer à l'intégralité des tests, y compris au roulage de vendredi.

Un mois complet à Losail

Les essais se dérouleront chaque jour de 14h à 21h heure locale (12h-19h en France). Après le premier rendez-vous de cette semaine, trois jours de tests supplémentaires sont prévus de mercredi à vendredi, avant les deux Grands Prix annoncés sur place, le GP du Qatar du 26 au 28 mars, et le GP de Doha du 2 au 4 avril.

C'est avec ces essais que le MotoGP sort officiellement de la pause hivernale, bien que quelques tests privés aient été organisés ces dernières semaines. Le paddock a commencé à rejoindre Losail, où les premiers membres des équipes sont arrivés dans le courant de la semaine, en suivant le protocole très spécifique qui leur est réservé.

Munis d'une lettre du gouvernement qatari les exemptant exceptionnellement des sept jours d'isolement requis pour chaque entrée sur le territoire, les membres du paddock doivent tout de même présenter deux tests PCR négatifs, l'un réalisé avant le départ de leur pays, l'autre à leur arrivée. Une fois le test réalisé à l'aéroport de Doha, ils sont transférés par groupes vers deux hôtels qui leur sont réservés et se confinent dans leur chambre en attendant le résultat. Ce n'est qu'une fois assurés d'être négatifs qu'ils sont autorisés à quitter l'hôtel pour se rendre sur le circuit.

partages
commentaires

Related video

Valentino Rossi : "Je ne cours pas juste pour faire passer le temps"

Article précédent

Valentino Rossi : "Je ne cours pas juste pour faire passer le temps"

Article suivant

Rossi salue la mémoire de Gresini, pilier du paddock MotoGP

Rossi salue la mémoire de Gresini, pilier du paddock MotoGP
Charger les commentaires