Bradley Smith : "KTM voudrait que mes résultats s'améliorent"

Bradley Smith est sous pression, alors qu'il entame son Grand Prix à domicile, à Silverstone, admettant que la marque souhaite voir progresser sa courbe de résultats.

Bradley Smith : "KTM voudrait que mes résultats s'améliorent"
Esteban Garcia, nouvel ingénieur de Bradley Smith
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

KTM a placé un nouvel ingénieur aux côtés de Bradley Smith pour le reste de la saison MotoGP, une décision mue, d'après le pilote, par le désir du constructeur de voir ses résultats s'améliorer. Il faut dire que l'Anglais connaît une première saison difficile avec le constructeur de Mattighofen, lui qui occupe actuellement la 22e place du championnat avec pour meilleur résultat une 13e place.

Depuis cette semaine et le Grande Prix de Grande-Bretagne qui s'ouvre à Silverstone, Esteban Garcia remplace Tom Jojic en tant que responsable d'équipe de Smith, un rôle que l'Espagnol occupait au sein de l'équipe d'essais et aux côtés de Mika Kallio lorsque celui-ci a disputé les GP d'Allemagne et d'Autriche en tant que wild-card. Le pilote finlandais avait obtenu une 16e place au Sachsenring, puis une dixième sur le Red Bull Ring, ce qui n'est autre que le deuxième meilleur résultat de KTM cette saison après un premier top 10 obtenu par Pol Espargaró une semaine plus tôt en République Tchèque.

"La principale raison est que KTM voudrait que mes résultats s'améliorent et ils croient que c'est la meilleure façon de faire en sorte que cela arrive sur le reste de la saison", explique Bradley Smith.

"Je suis leurs décisions, quelles qu'elles soient. Quand je regarde ce que Pit [Beirer, directeur de KTM Motorsport, ndlr] a réussi à accomplir au cours de sa carrière et ce qu'il continue à faire, je suis tout ce qu'il pense", assure le pilote anglais. "Il a analysé à la fois Brno et Spielberg et a pris la décision le dimanche soir après Spielberg."

Pour l'instant, celui qui a longtemps couru pour Tech3 et a changé d'équipe en même temps que son coéquipier Pol Espargaró, indique ne pas avoir identifié ce qui lui manque pour se montrer plus performant avec la RC16. "Je ne dirais pas que j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose et que j'ai pu mettre le doigt dessus, sinon je l'aurais fait depuis longtemps", assure-t-il.

"Il s'agit d'un processus d'élimination", indique Smith, qui précise que cela s'est intensifié "sur les trois ou quatre dernières courses". "On m'a demandé quelle était mon approche et comment je faisais les choses, et c'est simplement une autre partie de ce processus d'élimination pour faire en sorte que les résultats arrivent."

Dès jeudi, à son arrivée à Silverstone, Bradley Smith admettait que son guidon pouvait être convoité par Mika Kallio. "Je pense que c'est une possibilité et je ne me dérobe pas face à ça, mais je le comprends aussi", souligne-t-il. "Mais je ne crois pas que ce soit la situation dans laquelle nous sommes. J'espère juste que ce changement [d'ingénieur] va me donner une chance de dépasser tous ces doutes et ces questions."

Mika Kallio courra en Aragón

Dans ce contexte, il est apparu que Mika Kallio bénéficiera d'une wild-card pour la troisième fois cette saison à l'occasion du Grand Prix d'Aragón qui sera disputé dans un mois. Une nouvelle chance donnée au Finlandais, engagé auprès du constructeur autrichien depuis l'an dernier en tant que pilote d'essais et qui, à 34 ans, pas renoncé à son envie de compétition.

"Ce qu'il y a de bien, c'est que mon patron a été clair sur tout, il n'y a donc pas de questions", assure Bradley Smith, auteur aujourd'hui du 23e et dernier temps. "Ils restructurent un peu le team pour m'aider à obtenir les résultats dont j'ai besoin. Ils font tout ce qu'il leur est possible de faire pour m'aider à obtenir ce qu'il pense être dans mon potentiel et la raison pour laquelle ils ont signé avec moi."

"Mika va venir en Aragón pour une wild-card, et je suis certain que le team va analyser cela", admet le pilote anglais, arrivé chez KTM cette année avec un engagement courant jusque fin 2018. "Je sais que j'ai un contrat de deux ans, alors on verra bien ce qui arrivera."

partages
commentaires
Le nouveau changement de moto validé par les pilotes pour Silverstone

Article précédent

Le nouveau changement de moto validé par les pilotes pour Silverstone

Article suivant

Aleix Espargaró dans la douleur après s'être blessé en karting

Aleix Espargaró dans la douleur après s'être blessé en karting
Charger les commentaires