MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
EL3 dans
07 Heures
:
08 Minutes
:
25 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
19 jours
16 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
47 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
20 nov.
Prochain événement dans
61 jours

Suzuki croit encore à la victoire depuis les 7e et 8e positions

partages
commentaires
Suzuki croit encore à la victoire depuis les 7e et 8e positions
Par :

Suzuki croit en ses chances de victoire contre Yamaha cet après-midi, en dépit d'une grille composée de quatre M1 sur les quatre premières positions de la grille de départ.

Septième des qualifications du Grand Prix de Saint-Marin, Álex Rins admet la supériorité de Yamaha sur un tour à Misano, mais le pilote Suzuki n'exclut ni son coéquipier ni lui-même de la lutte pour une arrivée sur le podium, voire la plus haute marche de celui-ci.

Samedi, la séance de qualifications a permis à Yamaha de s'octroyer une supériorité significative sur ses rivaux en scellant les quatre premières places de la grille et laissant les Suzuki septième et huitième, également devancées par les deux Pramac Ducati. Pour autant, Rins, désormais bien remis physiquement, ne s'exclut pas de la lutte pour la victoire. L'actuel 13e du championnat pense même qu'une arrivée sur le podium demeure possible avec une bonne gestion du rythme de course.

Lire aussi :

"C'était une bonne Q2, nous sommes septièmes et bien sûr, j'aurais aimé partir de la deuxième ligne mais c'était trop serré", constate l'Espagnol. "La Yamaha a montré qu'elle allait très vite sur un tour. Fabio et Maverick ont été les plus rapides, mais nous ne nous excluons pas. Il est certain que nous devons prendre un très bon départ pour pouvoir bien nous positionner dans le premier tour."

Plus étonnamment, Rins n'exclut pas non plus de réellement lutter pour la victoire, en dépit du fait d'avoir également constaté un rythme très régulier de certaines Yamaha sur les relais prolongés en ce début de week-end.

"Pourquoi pas ?", souriait-il ainsi hier soir lorsqu'était évoquée la possibilité de remporter la course. "C'est aussi une option. Maverick et Fabio ont un très bon rythme et Valentino sera très motivé à domicile, mais tout dépendra des premiers tours en piste. Partir des deux premières lignes est un grand avantage car le circuit est étroit : on ne peut pas faire d'erreur, il faut arrêter la moto au bon endroit. Il est difficile de savoir quelle Yamaha va monter sur le podium, mais je pense que nous avons une chance de nous battre contre elles", assure le Barcelonais.

Les choix de pneumatiques pour la course demeurent encore très ouverts. Après la journée de samedi, le pilote Suzuki disposait tout de même d'une certaine inclinaison pour son choix, par élimination. "Nous devons encore nous décider mais je pense que nous allons choisir le medium. Nous avons essayé le plus dur et je ne suis pas à l'aise avec. Beaucoup l'utiliseront mais je ne l'aime pas. Il est difficile pour nous d'arrêter la moto, mais de vendredi à samedi le feeling a beaucoup changé pour pouvoir freiner et cela nous aide à aller plus vite et à faire moins d'erreurs."

Le patron y croit aussi

Même son de cloche du côté de son directeur d'équipe, Davide Brivio, après la séance du warm-up, qui assurait penser ses deux pilotes capables d'aller se mêler à la lutte aux avant-postes contre les Yamaha.

"Je pense qu'ils ont tous les deux un bon rythme mais ce qui m'inquiète le plus est la positon de départ, car il est facile de se retrouver bloqué sur cette piste étroite, et Quartararo est rapide. Je pense que si l'on réussit à être proches d'eux en début de course, on pourra tenter de se battre avec eux : je crois en notre rythme, qui peut nous permettre de nous battre pour une bonne position."

Plusieurs combinaisons pneumatiques ont encore été essayées par Joan Mir et Rins lors du warm-up de ce matin, dominé par Takaaki Nakagami, et sur lequel les pilotes Suzuki ont réalisé les troisième et quatrième temps.

"Nous avons encore des doutes concernant les choix à faire en course. Nous ne savons pas encore et travaillons sur le pneu arrière. Il n'y a pas de problème avec les deux options soft et medium, mais c'est plus une question de feeling", ajoute celui qui note aussi que la Suzuki ne dispose pas, comme certains de ses rivaux, d'un système d'assistance au départ également capable de donner du boost sur des portions de piste en cours de course pour favoriser l'accélération. "Oui, en effet, on ne peut l'utiliser que pour le départ, actuellement. Nous verrons si l'on développe quelque chose plus tard, je ne sais pas", conclut celui qui est conscient du fait que le dispositif, mal maîtrisé, a aussi pour conséquence de contribuer à la dégradation du pneumatique arrière, comme le sait trop bien Ducati.  

Résultats du Warm-up :

P. Pilotes Tours Temps Ecart
1 Japan Takaaki Nakagami
12 1'32.781
2 Italy Franco Morbidelli
13 1'32.852 0.071
3 Spain Joan Mir Mayrata
13 1'32.857 0.076
4 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
12 1'32.924 0.143
5 Italy Francesco Bagnaia
9 1'32.930 0.149

Photos - Les casques spéciaux de Valentino Rossi à Misano

Article précédent

Photos - Les casques spéciaux de Valentino Rossi à Misano

Article suivant

Jack Miller : "Doubler et ralentir" les Yamaha pour pouvoir gagner ?

Jack Miller : "Doubler et ralentir" les Yamaha pour pouvoir gagner ?
Charger les commentaires