GP de Russie - Un doublé Mercedes synonyme de titre Constructeurs!

Lewis Hamilton a remporté son 31ème succès en GP, aujourd'hui, en devenant le premier vainqueur du Grand Prix de Russie

Lewis Hamilton a remporté son 31ème succès en GP, aujourd'hui, en devenant le premier vainqueur du Grand Prix de Russie.

Le neuvième succès 2014 de l'Anglais est également son 4ème consécutif. Une série qu'il signe pour la seconde fois de la saison, après son enchainement de victoires entre le GP de Malaisie et le GP d'Espagne. Le doublé signé par Mercedes aujourd'hui marque l'acquisition du titre mondial des constructeurs pour le team de Brackley, après quatre années de domination Red Bull Racing; le premier de l'histoire de Mercedes en tant que team.

Hamilton a bouclé la course devant Rosberg, qui a cependant dû se battre pour remonter après un arrêt impromptu au premier tour, chaussant les pneus avec lesquels il a disputé l'ensemble de la course. Bottas complète un podium 100% motorisé par Mercedes, tandis que Toro Rosso, sensation des qualifications, a perdu le fil cet après-midi. Grosse opération pour McLaren, qui s'adjuge un énorme souffle d'air par rapport à Force India au Championnat du Monde des Constructeurs, tandis que tous pensent à la santé de Jules Bianchi, gravement accidenté la semaine dernière, au Japon.

---

Rosberg se rend la tâche difficile

Un grand rebondissement intervient dès le départ de la course, qui se dispute devant des tribunes pleines et sous l'œil de Vladimir Putin. Bloquant les roues au premier freinage après être monté à la hauteur de Hamilton, qui laisse la porte ouverte, Rosberg tire tout droit à la chicane, et perd plusieurs positions, rappelant des épisodes passés de la saison (Canada, Italie). Victime de vibrations, le pilote Mercedes entre dans son stand à la fin du premier tour pour changer de pneus medium et ressort en queue de peloton.

Vergne dépasse Magnussen avec bravoure dans une manœuvre audacieuse, mais concède coup sur coup plusieurs positions au profit de Danois et des pilotes Red Bull dans les boucles suivantes. Au terme du 5ème passage, le Français pointe P8, tandis que Hamilton ouvre la route avec 2.5s d'avance sur Bottas, qui devance Button, Alonso, Magnussen et les deux Red Bull. Comme son équipier Toro Rosso, Kvyat, P5 sur la grille, coule progressivement derrière tout ce petit monde, et se retrouve dixième. Vettel et Ricciardo se dépassent tour après tour, tandis que Mercedes intime à Rosberg de gérer ses enveloppes : le team envisage sérieusement de terminer la course avec les mediums chaussés au T1…

De son côté, Massa, P18 sur la grille et parti en medium, fait le choix intéressant de s'arrêter au premier tour pour passer les tendres, avec l'intention d'aller aussi loin et agressivement que possible.

Hamilton gère en tête

Après 10 boucles, Hamilton dispose d'une avance de 2.7s sur Bottas, lui-même 9 secondes devant Button. Les infographies FOM indiquent que le Britannique roule sur la réserve, consommant moins de carburant que n'importe qui en piste. Un arrêt aux stands coûte 25 secondes, et Rosberg, 14ème, pointe à 40s du leadership. Un grand point d'interrogation subsiste pour tous au sujet de l'évolution de la piste au fur et à mesure du gommage de celle-ci.

La Marussia de Chilton s'immobilise dans les stands avec un problème de suspensions. La seule auto du team abandonne au 11ème passage. Le team va devoir suivre le reste de course avec anxiété, la Sauber de Gutierrez pointant en 11ème position, à 4.0s des points.

Rosberg reprend le Mexicain pour le gain de la position au 14ème passage, et pointe toujours à 43s de son rival au championnat.

Rosberg déroule sa nouvelle stratégie de remontée

Derrière Hamilton, Bottas consolide tour après tour sa seconde position et fait le travail pour empêcher Rosberg de pouvoir le reprendre en fin de course. Le Finlandais présente comme le premier pilote pouvant bénéficier d'une possible défaillance de la monoplace de tête. Rosberg tourne de façon régulière et appliquée, sachant qu'il reprendra de nombreuses positions en piste quand les leaders observeront leur arrêt aux stands pour chausser le composé medium.

Les messages radio transmis dans les deux Mercedes donnent une vision intéressante de la course : avec le pneu tendre, Hamilton continue à signer des meilleurs temps absolus au 22ème passage et se satisfait du faible niveau de dégradation. Rosberg, avec le mélange medium plus endurant, estime que la dégradation de ses enveloppes est un peu trop avancée.

L'Allemand compte 45 secondes de retard sur Hamilton lorsque celui-ci plonge dans la ligne des stands pour son changement de pneus, au terme du 26ème tour, soulignant la souplesse de la piste avec les pneus. Le N°44 reprend la piste confortablement ancré en tête, 38s devant Vettel devant encore s'arrêter. Dans la bataille pour la 17ème place, Grosjean et Sutil entrent en contact sans collecter de dégâts, mais laissant Sutil en tête-à-queue. Grosjean écope d'une pénalité.

La stratégie de Williams avec l'auto de Massa ne fonctionne pas : le Brésilien est contraint de repasser aux stands pour chausser un nouveau train de tendres avec lesquels finir la course depuis la P14. L'objectif reste de sauver quelques points en remontant jusqu'au Top10.

1-2 pour Mercedes

Le calcul de Mercedes pour faire remonter Rosberg a été efficace : après l'arrêt de Bottas, Rosberg se trouve au contact et peut lancer l'attaque au 30ème passage. Surpris, Bottas sort de piste et laisse filer l'Allemand, qui remet les choses dans l'ordre pour son team. Bottas est cependant rassuré par ses ingénieurs dans la radio : "Il va souffrir de dégradation pneumatique. On l'aura de nouveau", l'informe-t-on. Rosberg se maintient à 20 secondes de la tête et 2.5s devant Bottas au 35ème des 53 passages.

Les tours suivants laissent cependant penser que la situation est sous contrôle dans la seconde Mercedes. En 1'42''5, puis 1'42''0, Rosberg est le plus rapide den piste, et reprend de grosses secondes au leader, qui régit immédiatement. A 12 tours de l'arrivée, Rosberg informe son muret des stands du fait qu'il pourra "facilement" achever la course avec ses pneus chaussés au premier tour.

Mercedes file dès lors tranquillement vers le titre mondial des constructeurs 2014, laissant la donne du classement pilotes à une avance de 17 points pour Hamilton avant la manche d'Austin.

Formule 1 - Grand Prix de Russie 2014
Pilote Ecurie Ecart Pts
01   L. Hamilton   Mercedes 53 tours 25
02   N. Rosberg   Mercedes +13.6 18
03   V. Bottas   Williams +17.4 15
04   J. Button   McLaren +30.2 12
05   K. Magnussen   McLaren +53.6 10
06   F. Alonso   Ferrari +60.0 8
07   D. Ricciardo   Red Bull +61.8 6
08   S. Vettel   Red Bull +66.1 4
09   K. Räikkönen   Ferrari +78.8 2
10   S. Pérez   Force India +80.0 1
11   F. Massa   Williams +80.8
12   N. Hülkenberg   Force India +81.3
13   J. Vergne   Toro Rosso +97.2
14   D. Kvyat   Toro Rosso +1 tour
15   E. Gutiérrez   Sauber +1 tour
16   A. Sutil   Sauber +1 tour
17   R. Grosjean   Lotus +1 tour
18   P. Maldonado   Lotus +1 tour
19   M. Ericsson   Caterham +2 tours
Ab   K. Kobayashi   Caterham
Ab   M. Chilton   Marussia
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Russia
Pilotes Lewis Hamilton , Jules Bianchi
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Sauber , Williams , Force India
Type d'article Actualités