Le Mans Hypercar : Toyota fait du teasing

Toyota a dévoilé une série de photos de sa nouvelle Hypercar, laissant apparaître quelques détails de sa machine qui évoluera l'an prochain en WEC et aux 24 Heures du Mans.

1/6

Photo de: Toyota Racing

2/6

Photo de: Toyota Racing

3/6

Photo de: Toyota Racing

4/6

Photo de: Toyota Racing

5/6

Photo de: Toyota Racing

6/6

Photo de: Toyota Racing

À soixante jours de la présentation officielle de son nouveau prototype, Toyota a dévoilé quelques images permettant d'apercevoir sa future Le Mans Hypercar. Il s'agit de la machine qui succédera à la TS050 Hybrid LMP1 pour participer à la saison 2021 du WEC dans la nouvelle catégorie LMH.

Répondant à la future réglementation, cette auto hybride a effectué ses premiers tours de roue le mois dernier sur le circuit Paul Ricard, aux mains de Mike Conway, José María López, Brendon Hartley et Sébastien Buemi. Il s'agit de la première LMH à avoir pris la piste, alors que Glickenhaus et ByKolles travaillent également sur un projet pour l'année prochaine.

Lire aussi :

On ne sait pas encore tout de cette Hypercar conçue par Toyota, notamment en ce qui concerne son nom de baptême ou encore sa motorisation exacte. En revanche, le directeur technique Pascal Vasselon confiait en début de semaine que cette première session d'essais s'était très bien déroulée. "Pour un premier roulage, les essais se sont dans l'ensemble bien passés", expliquait-il. "Nous avons pu aborder quelques soucis mineurs, ce qui est normal pour toute nouvelle voiture, mais nous avons perdu très peu de temps et nous avons pu boucler trois jours d'essais satisfaisants.

Les photos de teasing permettent de constater que ces essais se sont tenus avec une livrée de camouflage. D'autres tests devraient avoir lieu durant l'hiver afin que tout soit prêt pour le début de la saison prochaine, en mars à Sebring. Toyota dévoilera son Hypercar ainsi que la totalité de son programme WEC 2021 le 11 janvier prochain.

partages
commentaires
Dix pilotes que Peugeot devrait envisager pour son retour en 2022

Article précédent

Dix pilotes que Peugeot devrait envisager pour son retour en 2022

Article suivant

Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1

Sa lente agonie ne doit pas abîmer la gloire du LMP1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Équipes Toyota Gazoo Racing WEC
Auteur Basile Davoine