WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
49 jours

L'EoT offre une consommation illimitée aux LMP1 privés

partages
commentaires
L'EoT offre une consommation illimitée aux LMP1 privés
Par :

Avant les 6 Heures de Spa-Francorchamps, le FIA WEC a purement et simplement supprimé les limites de consommation de carburant par tour pour l'ensemble des concurrents LMP1 qui alignent un prototype non hybride.

Le FIA WEC a publié une nouvelle EoT (Équivalence de Technologie) pour la prochaine manche du championnat, qui aura lieu à Spa-Francorchamps dans une semaine. Celle-ci devrait permettre aux concurrents du LMP1 privé d'être moins handicapés par la nécessité de pratiquer le lift-and-coast pour respecter les limites de consommation imposées. 

Depuis le début de la Super Saison, la quantité de carburant allouée sur un tour a fluctué d'un circuit à l'autre, sans jamais forcément convaincre dans les rangs des équipes privées. Après divers ajustements, la FIA et l'ACO ont opté pour la suppression pure et simple de cette limite de carburant par tour. 

Lire aussi:

L'EoT officialisée vendredi soir confirme que ce chiffre est désormais "illimité" pour les prototypes non hybrides. Dans le même temps, les Toyota TS050 Hybrid pourront utiliser 71,3 MJ par tour, alors que ce chiffre était fixé à 61,3 MJ à Sebring le mois dernier. Cette nouvelle EoT qui vise à équilibrer les performances entre le seul constructeur d'usine et les machines privées ne s'applique pour le moment qu'à Spa-Francorchamps, et l'on ignore s'il en sera de même pour les 24 Heures du Mans au mois de juin. 

On note par ailleurs une légère augmentation du poids minimum pour les prototypes LMP1 privés à moteur atmosphérique : les Rebellion R-13, la BR1 de DragonSpeed et la CLM P1/01 de ByKolles prendront donc 6 kg en Belgique, affichant 824 kg sur la balance. Le poids minimum des autos à moteur turbo reste fixé à 833 kg, tandis que celui des Toyota est également inchangé, à 904 kg. 

Concernant la catégorie LMGTE Pro, un débitmètre homologué par la FIA va faire son apparition sur toutes les voitures à partir de la Journée Test des 24 Heures du Mans. L'utilisation de ce nouvel outil, déjà courante depuis plusieurs années en LMP1, a été validée suite à un "accord unanime" de tous les constructeurs. 

 

Ginetta en essais pour un potentiel retour en WEC

Article précédent

Ginetta en essais pour un potentiel retour en WEC

Article suivant

Shakedown réussi pour ByKolles et son moteur Gibson

Shakedown réussi pour ByKolles et son moteur Gibson
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Spa-Francorchamps 2019
Auteur Basile Davoine