La réclamation de Porsche contre Ferrari rejetée

Les commissaires du Championnat du monde d'Endurance de la FIA ont rejeté la réclamation de Porsche à l'encontre de la Ferrari #51 titrée en GTE Pro ce samedi après sa victoire aux 8 Heures de Bahreïn.

Après une fin de course controversée lors des 8 Heures de Bahreïn, finale du WEC version 2021, Porsche a déposé réclamation à l'encontre de la Ferrari titrée dans la catégorie, suite à une collision entre les deux voitures qui a envoyé la voiture allemande de tête, alors pilotée par Michael Christensen, en tête-à-queue à 15 minutes de l'arrivée.

Dans la foulée, Alessandro Pier Guidi, à bord de la Ferrari, a dans un premier temps reçu l'ordre de laisser passer son rival, ce dernier obtempérant d'ailleurs mais voyant la Porsche passer par les stands au lieu de le dépasser, mais cette consigne a ensuite été annulée, ce qui n'est pas apparu publiquement sur le moment ce samedi soir. Porsche a donc décidé de contester en attaquant la prétendue décision de la direction de course de ne pas rapporter l'incident aux commissaires, normalement seuls compétents pour juger d'un incident de ce type.

Toutefois, il est apparu que la direction de course en a bien référé aux commissaires, qui ont alors pris leur décision en accord avec celle-ci. Cela a donc suffit à ce que la réclamation de Porsche soit rejetée, ce qui veut dire que Ferrari conserve son titre constructeurs et le duo Pier Guidi/James Calado son sacre chez les pilotes.

Lire aussi :

La décision complète

Les commissaires, ayant reçu une réclamation du concurrent nommé ci-dessous, ont examiné la question et ont pris la décision ci-dessous.

La réclamation du concurrent Porsche GT Team est basée sur la violation de l'Art. 2 b, chap. V de l'Annexe L du CSI spécifiant qu'un incident qui consiste à pousser une voiture doit être rapporté aux commissaires sportifs.

Le concurrent prétend que cela n'a pas été le cas et que le contact entre la voiture 51 et la voiture 92 n'a pas été signalé aux commissaires sportifs et que les décisions ont été prises uniquement par le directeur de course.

En fait, toutes les décisions relatives à l'incident entre la voiture 51 et la voiture 92 au virage 14 ont été rapportées aux commissaires par le directeur de course, examinées et prises par les commissaires en accord avec le directeur de course. L'incident a été rapporté verbalement et avec des preuves vidéo.

En conséquence, les dispositions de l'annexe L, chap. V, art 2b ont été respectées et les commissaires rejettent la réclamation.

En référence à l'Art. 13.10.1 du CSI, aucune partie de la caution ne sera restituée.

Il est rappelé au concurrent qu'il dispose d'un droit d'appel conformément à l'Art. 16.1.6 du Règlement Sportif du WEC 2021, l'article 15 du Code Sportif International, et l'art. 9.1.1 du Règlement Judiciaire et Disciplinaire de la FIA.

partages
commentaires
8H Bahreïn : la Toyota #7 titrée, finish polémique en GTE Pro
Article précédent

8H Bahreïn : la Toyota #7 titrée, finish polémique en GTE Pro

Article suivant

Glickenhaus devra participer à toutes les courses pour revenir en WEC

Glickenhaus devra participer à toutes les courses pour revenir en WEC
Charger les commentaires