Ogier et Toyota discutent d'un test en Hypercar

Toyota a confirmé que des discussions étaient en cours pour que Sébastien Ogier teste son Hypercar du Championnat du monde d'Endurance avant une éventuelle participation au WEC l'année prochaine.

Ogier et Toyota discutent d'un test en Hypercar

Sébastien Ogier a confirmé qu'il ne participerait pas à une saison complète en WRC l'année prochaine, alors que la discipline entrera dans sa nouvelle ère hybride. Désireux de se tourner vers d'autres challenges, il envisage des opportunités sur circuit, avec le WEC et les 24 Heures du Mans en tête de liste.

Le Français a indiqué plus tôt cette année que, quoi qu'il arrive en 2022, il aimerait rester dans l'équipe Toyota Gazoo Racing sous une forme ou une autre. Il pourrait participer à une demi-saison en WRC ou à seulement deux rallyes pour la marque japonaise, en combinant toutefois une campagne partielle avec des apparitions dans d'autres disciplines du sport automobile.

Le directeur technique de Toyota Gazoo Racing en Endurance, Pascal Vasselon, a confirmé à Motorsport.com qu'Ogier a participé à des séances dans le simulateur de l'équipe et que des discussions sont en cours, mais que rien n'est fixé concernant d'éventuelles apparitions dans l'Hypercar de Toyota.

"C'est quelque chose qui est en discussion. Il n'y a rien de définitif pour le moment, c'est juste quelque chose que nous examinons", a déclaré Vasselon à Motorsport.com. "Il est intéressé par le pilotage de notre voiture et je comprends pourquoi il voudrait piloter notre Hypercar du Mans. Il a déjà fait quelques séances de simulateur. Nous avons mis nos pilotes WEC dans des voitures de rallye lors d'événements montés par le team, mais nous n'avons jamais eu de pilote de rallye dans l'un de nos prototypes, donc ce serait assez intéressant, je pense."

Bien que la compétition en WEC fasse sortir Ogier de sa zone de confort, le pilote de 37 ans a accumulé plusieurs sorties sur circuit au cours de sa carrière. Le Gapençais a participé à des épreuves de la Porsche Super Cup en 2013 et 2014 et a couru en tant que wild-card sur le Red Bull Ring en DTM lors de la saison 2018. Sur le circuit autrichien, il avait même testé une Formule 1 de l'écurie Red Bull (son sponsor en WRC).

Si le souhait ultime d'Ogier se réalise, il ne serait pas le seul pilote de rallye à s'attaquer aux 24 Heures du Mans. Sébastien Loeb a décroché la deuxième place en 2006 avec Pescarolo Sport, tandis que Colin McRae, Champion du monde en 1995, a terminé troisième dans la catégorie GTS en 2004, au volant d'une Ferrari 550 GTS Maranello préparée par Prodrive.

Lire aussi :

S'exprimant avant le Rallye d'Estonie cette semaine, Ogier a admis que ses plans pour 2022 n'étaient pas encore confirmés, mais il a révélé qu'il espérait tester l'Hypercar de Toyota et que les résultats pourraient aider à déterminer son calendrier.

"Pour l'instant, j'attends toujours de voir ce qui va se mettre en place concernant mon passage au WEC, c'est mon souhait, vous le savez", a déclaré Ogier, lorsque Motorsport.com lui a demandé si la récente publication du calendrier partiel du WRC avait facilité la planification de son avenir.

"Rien n'est encore décidé. J'ai du travail [à faire] et je vais faire un test [WEC] à un moment donné pour voir ce que je peux faire avec cette voiture et après ça, peut-être que je pourrai décider si je fais quelques rallyes et combien, mais pour le moment, vous devez tous être patients pour entendre parler de mon année 2022."

partages
commentaires
Peugeot confiant pour l'absence d'aileron arrière sur la 9X8
Article précédent

Peugeot confiant pour l'absence d'aileron arrière sur la 9X8

Article suivant

EL2 - Toyota devance Alpine à Monza

EL2 - Toyota devance Alpine à Monza
Charger les commentaires