Des préparatifs décisifs pour Evans dans la course au titre

Elfyn Evans insiste sur le fait de ne pas sous-estimer l'importance des essais qui auront lieu cette semaine en vue du Rallye de Monza, théâtre de la manche finale de la saison WRC le mois prochain.

Des préparatifs décisifs pour Evans dans la course au titre

Avant le dernier rallye de la saison à Monza, Elfyn Evans possède 14 points d'avance au championnat sur le sextuple Champion du monde Sébastien Ogier, son coéquipier chez Toyota. Malgré la crise du coronavirus et les restrictions qui y sont liées, l'épreuve italienne est pour l'heure maintenue. Evans a l'ambition de devenir le premier pilote britannique à remporter le titre WRC depuis bientôt deux décennies. Après l'annulation du Rallye d'Ypres, une deuxième place à Monza suffirait à assurer Evans de la couronne mondiale sans avoir à se soucier du résultat des autres. Il succéderait alors à Colin McRae (1995) et Richard Burns (2001) dans l'histoire du sport britannique.

Cependant, depuis qu'il a quitté M-Sport pour Toyota l'hiver dernier, Evans n'a pu tester la Yaris sur asphalte en compétition que lors du Rallye Monte-Carlo, au mois de janvier. De quoi lui compliquer la tâche ? "Nos essais avant le Rallye de Monza seront cruciaux, car nous avons une expérience réduite de la Yaris WRC dans cette configuration", admet-il auprès de Motorsport.com. "Nous devons vraiment tirer le meilleur de ces tests pour faire en sorte d'être à l'aise."

Lire aussi :

Evans espère que les informations récoltées sur le Monte-Carlo, où il avait terminé sur le podium derrière Ogier et le vainqueur Thierry Neuville, ainsi que celles de 2019 lui permettront de réunir toutes les données nécessaires pour faire fonctionner sa monture dans la bonne fenêtre de performance. En dehors de la journée du samedi, tracée dans la campagne environnante du Temple de la vitesse, le Rallye de Monza se déroulera intégralement sur la piste du circuit lombard.

"Le défi de ce rallye, c'est qu'il y a deux caractéristiques de spéciales différentes, et il est difficile de s'y préparer avec une journée d'essais", souligne Evans, qui s'est imposé en Suède et en Sardaigne cette saison. "Nous visons l'utilisation de données précédentes, surtout pour régler la voiture en vue des spéciales montagneuses du samedi. Même si ce n'est pas exactement pareil, nous pouvons reprendre les informations du Monte-Carlo, de la Corse et de la Catalogne pour avoir une idée de la direction à prendre."

partages
commentaires
Franco Morbidelli va participer au Rallye de Monza WRC

Article précédent

Franco Morbidelli va participer au Rallye de Monza WRC

Article suivant

Quand Diego Maradona rencontrait des légendes des sports mécaniques

Quand Diego Maradona rencontrait des légendes des sports mécaniques
Charger les commentaires