Neuville et Hyundai abandonnent leurs espoirs de titre

Relégué à 50 longueurs du leader, Thierry Neuville ne croit plus au titre WRC 2021.

Neuville et Hyundai abandonnent leurs espoirs de titre

Thierry Neuville remportera-t-il le titre WRC un jour ? Tant de fois le Belge en a été si proche, se classant vice-Champion du monde à cinq reprises. Et manifestement, ce ne sera pas pour cette année non plus.

Lire aussi :

Neuville avait abordé le Rallye de l'Acropole à 38 longueurs du leader Sébastien Ogier. Ayant multiplié les troisièmes places cette saison avant de retrouver la victoire à Ypres, le pilote Hyundai avait besoin d'un nouveau résultat solide en Grèce pour ne pas être distancé avant les trois dernières manches de l'année, mais il a été handicapé dès le premier jour par un problème de direction assistée qui lui a fait écoper d'une pénalité de quatre minutes et l'a écarté de la course au top 5. Malgré sa remontée par la suite, il ne s'est classé que huitième quand Ogier a décroché un nouveau podium et a désormais 50 points de retard, alors que 90 unités restent à prendre.

"C'est loin du rallye que nous voulions faire, clairement", déplore Neuville au micro de DirtFish. "Un bon résumé est que nous avons été frappés par un problème technique très tôt dans le rallye, et à partir de là c'était très dur d'essayer de rebondir. Je n'arrivais pas à avoir une bonne vitesse en étant une des premières voitures sur la route, nous n'avions pas de motricité, c'était dur de faire le moindre bon chrono, bien que j'aie attaqué très fort dans la Power Stage, nous n'avons pas eu le résultat que nous voulions."

"On dirait qu'en général les trois voitures n'étaient pas en forme, même dans la Power Stage les Toyota ont pu signer un triplé. On dirait bien que les deux championnats sont perdus pour nous, celui des constructeurs aussi. Nous n'avons donc aucune raison d'être contents de quoi que ce soit."

Thierry Neuville, Hyundai Motorsport

Certes, Neuville ne pense pas qu'il avait suffisamment de performance pour faire mieux que quatrième, mais ces huit points supplémentaires auraient néanmoins été les bienvenus. Auprès de la RTBF, il est désabusé quant à la fin de saison qui s'annonce, alors qu'il est au coude-à-coude avec Elfyn Evans et Kalle Rovanperä : "La bagarre sera sympa pour le titre de vice-champion, mais finir deuxième ou quatrième, cela ne change absolument rien pour moi. L'objectif doit plutôt être d'encore aller chercher une victoire, ça nous ferait plus plaisir."

Bien que les autres pilotes Hyundai aient eu davantage de réussite en Grèce avec la deuxième place pour Ott Tänak et la quatrième pour Dani Sordo, le directeur d'équipe Andrea Adamo est tout aussi déçu que Neuville et ne fait pas dans la langue de bois.

"Quand on rencontre encore ici des problèmes qui devraient être résolus, cela veut dire qu'on n'a pas le droit de gagner le Championnat du monde", déclare Adamo sans détour à la RTBF. "Pour les deux titres, c'est fini. Ce n'est pas mon avis, c'est mathématique. Je ne vais pas vous dire qu'on va lutter jusqu'à la fin, blablabla... Ça, c'est bien pour les réseaux sociaux, pour avoir des likes. Moi, je ne suis pas là pour ça. C'est évident : on est deux à lutter pour le titre, et Toyota a un très grand avantage. C'est clair. Suis-je menacé ? Non, on ne travaille pas comme ça. Dans d'autres équipes, peut-être, pas chez nous."

Neuville et Hyundai tenteront malgré tout de rebondir lors du prochain rallye, début octobre en Finlande.

partages
commentaires
Solberg de retour en WRC au Rallye d'Espagne
Article précédent

Solberg de retour en WRC au Rallye d'Espagne

Article suivant

Latvala : La maturité de Rovanperä en fait un pilote "complet" en WRC

Latvala : La maturité de Rovanperä en fait un pilote "complet" en WRC
Charger les commentaires