Les pilotes Kawasaki n’ont pas été assez durs avec les tendres

Après avoir dominé les séances d’essais libres trois et quatre, les pilotes Kawasaki espéraient beaucoup d'une Superpole à Laguna Seca qui avait été l’apanage du pilote maison Tom Sykes l’an passé. Avec cette fois un Jonathan Rea en verve et en vert, la maison d’Akasahi pouvait nourrir de gros espoirs pour une première ligne monopolisée par ses Ninja. Celles-ci devront pourtant se contenter de la rangée de derrière après avoir subi la domination des rouges de Ducati et d’un Jordi Torres étincelant sur son Aprilia.

C’est donc une contre-performance que regrettaient les servants de la ZX-10R. La faute à qui? Tom Sykes ne se cache pas derrière son petit doigt : ce sont les pilotes qui ont loupé le coche. "Nous nous sommes concentrés sur notre rythme de course depuis le début du week-end. Cette année, la piste est moins adhérente, et c’est le cas pour tout le monde. Lorsque j’ai mis les pneus tendres pour la Superpole, je n’ai pas fait un mauvais temps, mais je dois bien avouer que je n’ai pas tiré tout le potentiel de la moto."

Le niveau de performance était bien plus élevé qu’en condition de course et je n’ai pas réagi assez vite

Tom Sykes

"Le niveau de performance était bien plus élevé qu’en condition de course et je n’ai pas réagi assez vite sur un tracé si court qu’il n’offre qu’une vraie occasion avec les gommes tendres. J’ai commis une erreur et je m’en excuse auprès du team. Maintenant, une seconde ligne, ce n’est pas la fin du monde. Nous sommes prêts pour les courses même si on fera encore quelques ajustements lors du warm-up."

Des courses dans lesquelles s’est déjà projeté Jonathan Rea, qui s’élancera seulement cinquième sur la grille de départ : "C’est dimanche que les points sont à prendre", insiste le leader d’un championnat qu’il mène largement. "Les courses connaîtront à mon avis deux parties distinctes. Une première où tout le monde sera en paquet, puis une seconde où l’usure des pneus sur ce tracé fera des dégâts."

"C’est difficile de dépasser ici alors il faudra avant tout faire un excellent départ pour prendre d’entrée son rythme. Lors de ma simulation de course, j’ai pu faire vingt tours solides. Notre moto n’use pas trop ses pneus. Et on a bien réglé l’électronique." L’Irlandais du Nord n’est donc pas à écarter pour remporter la victoire au terme des 25 tours de course.   

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Laguna Seca
Sous-évènement Qualifications
Circuit Laguna Seca
Pilotes Tom Sykes
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé de qualifications
Tags jonathan rea, kawasaki, laguna seca, superbike, superpole, tom sykes, wsbk