Tom Sykes de retour après deux mois de convalescence

Pour ce qui s'annonce comme sa dernière épreuve en WorldSBK, le Champion du monde 2013 Tom Sykes va pouvoir reprendre la piste, deux mois après une lourde chute.

Tom Sykes de retour après deux mois de convalescence

Absent pour blessure depuis deux mois, Tom Sykes va faire son retour à la compétition cette semaine à l'occasion de la manche indonésienne du WorldSBK. Le pilote anglais était sur la touche depuis une lourde chute à Barcelone, au mois de septembre, dont il s'était relevé avec une commotion cérébrale. Bien qu'aucune autre blessure n'ait été annoncée, il n'avait ensuite pas été en mesure de participer aux manches de Jerez, Portimão et San Juan.

BMW avait remplacé son pilote par Eugene Laverty pour les trois week-ends auxquels il n'a pas pu prendre part. Cette fois, Sykes va donc retrouver le guidon de sa M 1000 RR, aux côtés de Michael van der Mark, à l'occasion d'une épreuve inédite qui se déroulera sur le nouveau circuit de Mandalika, en Indonésie.

Il s'agira de la dernière apparition du pilote anglais avec cette équipe, qu'il avait rejointe en 2019 à son départ de Kawasaki. C'est en effet Scott Redding qui prendra sa place la saison prochaine, ce qui pourrait marquer le départ du Champion du monde 2013 du WorldSBK. À 36 ans, il est actuellement pressenti en BSB, où il pourrait rejoindre Paul Bird Ducati, l'équipe qui a remporté le titre il y a deux ans, justement avec Redding.

"J'ai vraiment hâte de remonter sur ma BMW M 1000 RR", commente Tom Sykes. "Ça fait longtemps que je n'ai pas couru et, évidemment, on a un peu de travail pour rattraper notre retard. Mais je dois dire que l'excitation à l'idée de me rendre sur un circuit totalement nouveau est très grande, et pas uniquement parce que l'Indonésie est une partie importante du monde. Tout le monde semble avoir fait un travail incroyable sur le nouveau circuit de Mandalika."

Cette dernière manche de la saison s'avérera décisive dans l'attribution du titre entre l'étoile montante Toprak Razgatlioglu et Jonathan Rea, déjà six fois titré mais aujourd'hui distancé de 30 points. Le titre constructeurs est également en jeu entre Yamaha (574 points), Ducati (558) et Kawasaki (520), avec encore 62 points à attribuer.

Tom Sykes quant à lui pourra tenter de remonter dans le top 10 du classement final, à condition de combler ses 13 points de retard sur Álvaro Bautista. Son absence l'a fait glisser de la septième à la 11e place et basculer notamment derrière son coéquipier, qu'il devançait avant son accident et qui figure aujourd'hui au sixième rang.

Parmi les absents également, Lucas Mahias : le Français est blessé à la main depuis Assen et a dû se résoudre à mettre un terme à sa saison après Jerez pour se faire opérer. Il est remplacé par Tito Rabat. Le Belge Loris Cresson, victime d'une chute à haute vitesse à Portimão, est lui aussi dans l'incapacité de faire son retour en piste pour cette finale. C'est le jeune Oliver Konig, venu du WorldSSP300, qui le remplacera.

Lire aussi :

partages
commentaires
Hafizh Syahrin quitte les Grands Prix pour le WorldSBK
Article précédent

Hafizh Syahrin quitte les Grands Prix pour le WorldSBK

Article suivant

Pas de course ce samedi à cause des orages à Mandalika

Pas de course ce samedi à cause des orages à Mandalika
Charger les commentaires