Course 2 - Trois ans après, Melandri renoue avec la victoire en Superbike

Le pilote Ducati a réalisé une course d'attaque pour signer son premier succès depuis son retour dans la discipline. Il devance les deux pilotes Kawasaki à l'arrivée.

Après l'épreuve à rebondissements que nous a réservé hier la Course 1 sur le circuit de Misano, on était en droit de se demander si le second acte de ce week-end italien allait être du même acabit. Il y avait pourtant de bonnes raisons d'être optimiste dans cette perspective, notamment du fait de la règle de la grille inversée, qui a relégué le trio de tête de la veille en troisième ligne. 

En première ligne, c'est pourtant Xavi Forés qui a pris le meilleur départ pour déposséder du leadership Jordi Torres, qui n'a pas longtemps profité de son statut de poleman. Au moins celui-ci est parvenu à préserver la deuxième place durant un certain nombre de tours, alors qu'Eugene Laverty, parti troisième, a été victime d'un important wheelie à l'extinction des feux et a rétrogradé dans le classement pour pointer en sixième position à l'issue de la première boucle.

 

Derrière les deux pilotes espagnols en tête de course, les pensionnaires de Kawasaki n'ont pas traîné pour refaire leur retard depuis la troisième ligne. Après un envol agressif, au contraire de la veille, Tom Sykes s'est ainsi porté en cinquième position dans le premier tour, avant de poursuivre son chemin jusqu'à la troisième place, suivi comme son ombre par son coéquipier Jonathan Rea

Melandri dynamite le peloton

Marco Melandri n'a pas été en reste non plus en début de course, et a assuré le spectacle devant son public pour tailler la route depuis la dixième place sur la grille. À force d'attaque, l'Italien a d'abord intégré le top 5, avant de se défaire des deux pilotes Kawasaki devant lui et de profiter de l'abandon de Forés, qui avait rétrocédé quelques instants plus tôt le leadership à Torres.

 

Avec la proie en ligne de mire, le pilote Ducati n'a eu dès lors plus qu'une idée en tête : rattraper celle-ci en vue d'une possible victoire sur ses terres. Le numéro 33 s'est ainsi rapproché à à coup de dixièmes, pour déclencher un premier assaut dans le dixième tour, auquel Torres a parfaitement répliqué grâce à une contre-trajectoire du plus bel effet. 

 

Plus rapide dans le premier secteur, le pilote BMW est ainsi parvenu à faire le meilleur usage des qualités de sa machine pour parer aux attaques de son adversaire et conserver sa position en tête de course.

Le transalpin a finalement eu gain de cause dans le 13e tour après une merveille de freinage à l'abord de Quercia, et s'est dès lors échappé vers sa première victoire en Superbike depuis 2014, laissant derrière lui un Torres sans défense face à la charge des deux Kawasaki bien placées.

Désillusion pour Torres

Fort heureusement pour lui, ces deux dernières ont été trop occupées à ferrailler dans une lutte fratricide, Rea prenant à terme l'avantage sur Sykes, et par la même occasion la troisième place. C'est finalement une panne mécanique dans le 18e tour qui aura raison de l'Ibère, qui n'a pas caché sa déception alors qu'une place sur le podium, qui aurait constitué le premier depuis fin 2015 et sa victoire au Qatar, lui tendait les bras.

Derrière ce quatuor infernal, Laverty a réussi à limiter les dégâts après son départ laborieux pour évoluer dans un premier temps en cinquième position, engageant une belle bataille défensive de plusieurs tours avec les deux représentants de l'équipe Crescent, Michael van der Mark devant Alex Lowes, avant de baisser pavillon à mi-course devant l'insistance de ses rivaux. 

Tombé à la septième place, le Nord-Irlandais a récupéré une place quelques minutes plus tard seulement après la chute de Lowes dans le virage 12, sa quatrième du week-end, alors que celui-ci était en train d'évaluer ses possibilités pour prendre l'ascendant sur son coéquipier batave, avant de profiter en fin d'épreuve du retrait de Torres.

 

En tête de course, c'est donc Melandri qui a remporté cette Course 2 avec une marge de sécurité de plus d'une seconde sur Rea, qui est resté sous la menace de Sykes jusqu'au drapeau à damier. Le pilote Ducati retrouve ainsi le succès pour la première fois depuis Magny-Cours 2014, époque où il pilotait sur Aprilia.

Au pied du podium, on retrouve Van der Mark, qui décroche ainsi un lot de consolation après sa chute de la veille qui l'avait privé de la victoire. Le Néerlandais termine devant Laverty et les deux Italiens Lorenzo Savadori et Raffaele De Rosa. Randy Krummenacher, Leandro Mercado et Stefan Bradl bouclent quant à eux le top 10, alors que Leon Camier a de nouveau connu une course sans malgré ses essais prometteurs du vendredi, abandonnant sur panne mécanique dans le premier tiers de course.

 

 Misano – WSBK – Course 2

Pos.PilotesMotoTemps/écarts
1 italy Marco Melandri  Ducati 33'40.896 
2 united_kingdom Jonathan Rea  Kawasaki 1.113
3 united_kingdom Tom Sykes  Kawasaki 1.285
4 netherlands Michael van der Mark  Yamaha 13.364
5 ireland Eugene Laverty  Aprilia 19.917
6 italy Lorenzo Savadori  Aprilia 26.019
7 italy Raffaele De Rosa  BMW 29.724
8 switzerland Randy Krummenacher  Kawasaki 30.183
9 argentina Leandro Mercado  Aprilia 37.447
10 germany Stefan Bradl  Honda 42.651
11 italy Ayrton Badovini  Kawasaki 57.524
12 czech_republic Ondrej Jezek  Kawasaki 1'10.654
Ab.  spain Jordi Torres  BMW 4 tours
Ab.  united_kingdom Leon Camier  MV Agusta 7 tours
Ab.  united_kingdom Alex Lowes  Yamaha 10 tours
Ab.  san_marino Alex de Angelis  Kawasaki 15 tours
Ab. spain Xavi Forés  Ducati 15 tours
Ab.  italy Fabio Menghi Ducati 15 tours
Ab.  spain Román Ramos  Kawasaki 18 tours
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Misano
Sous-évènement Course 2
Circuit Misano
Type d'article Résumé de course