Un dernier double podium et un grand millésime pour Kawasaki

partages
commentaires
Un dernier double podium et un grand millésime pour Kawasaki
1 nov. 2016 à 13:45

Les deux pilotes Kawasaki n’ont pas été en reste sur un week-end très important pour la marque. Si les deux ZX-10R se sont inclinées face à la Ducati Panigale, le bilan est incroyable.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing et Tom Sykes, Kawasaki Racing avec l'équipe
Jonathan Rea, Kawasaki Racing et Tom Sykes, Kawasaki Racing
Le Champion du monde Jonathan Rea, Kawasaki Racing avec Tom Sykes, Kawasaki Racing et Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing et Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing et Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing, Champions du monde Superbike et Supersport
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Podium : le vainqueur Chaz Davies, Ducati Team; le deuxième, Tom Sykes, Kawasaki Racing; le troisième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Podium : Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing et Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing, Champions du monde Superbike et Supersport
Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Au gré d’une course mouvementée pour Jonathan Rea, la force du duo vert a une fois de plus imposé son empreinte sur cette fin de saison. Si le résultat final voit les deux hommes sur le podium qatari, les deux parties de courses ont été chaotiques pour le numéro 1.

Dans le dernier sprint de dix tours, Johnny Rea sortit le grand jeu avec sa monture. Ses meilleurs temps au tour lui permettant de gommer assez rapidement le handicap d’un départ depuis la neuvième place, il fut alors aux premières loges pour comprendre et juger si la Ducati de Chaz Davies était une proie accessible.

C'est alors que la ZX-10R changea de tactique ou plutôt son pilote qui, coupant son élan, se retourna pour "tirer" Tom Sykes vers une seconde place offerte en guise de remerciement. Un geste rare, ayant un double impact auprès de Sykes et de Kawasaki qui s’est alors vu offrir le doublé Pilotes en plus du titre Constructeur acquis plus tôt cette saison.

"Mon but était de revenir sur Chaz pour remporter la première course. Quand je suis parti la moto fonctionnait bien, mais quand j’ai abordé le virage n°1 je ne pouvais pas changer de vitesse à cause d’un problème de capteur, j’ai alors tiré tout droit. J'ai perdu des places et le drapeau rouge m'a sauvé quand il est apparu", raconte le pilote nord-irlandais.

"L'équipe a travaillé très rapidement pour le second départ et nous avons fait un pas en avant. Aujourd'hui, j’ai piloté avec mon cœur ; roulé comme j’en suis capable. Dans une course de dix tours, à partir de la neuvième place, les calculs ne s’enchaînent pas très bien ! J’ai été dépassé dans les deux premiers virages et passé trop de temps derrière Leon Haslam et Tom. Chaz avait un peu d’avance sur moi, mais j’ai réduit l’écart rapidement."

"Lorsque j'ai vu qu’il n'était pas possible de gagner, j’ai décidé de travailler pour l'équipe et Kawasaki. Nous avons effectué une course très, très vite ici. Un record du tour, une pole position et un championnat du monde étaient sur notre route ce week-end, donc le Qatar a été assez bon pour moi."

Des favoris prévenus pour 2017

Avec cinq titres Pilotes dans son escarcelle, dont le premier décroché avec Scott Russell en 1993, et deux pilotes Champions du monde dans son équipe, Kawasaki récolte les fruits d’un investissement à long terme en Superbike dont Tom Sykes a été le premier à bénéficier. Désormais second au championnat 2016, le Britannique n’a pas été en reste durant cette course où il a retrouvé un podium sur lequel il est monté toute la saison, à l’exception de la première course en Australie.

"Terminer second offre un meilleur feeling que troisième et Kawasaki se classe premier et deuxième au championnat Pilotes cette année", résume-t-il. "Ce fut un week-end étrange à certains égards, mais finalement dans la première partie de la deuxième course, qui a écopé d’un drapeau rouge, j’étais prêt pour une course plus longue. Je pense que notre rythme sur la fin aurait également été très bien pour les 17 tours. Ensuite, être capable d’aligner des tours en 1'57 était quelque chose d'inattendu."

"Après que Jonathan m'a passé, il est revenu sur Chaz mais évidemment quand il a regardé son temps au tour il aurait dû faire quelque chose de spécial pour gagner. Jonathan a eu deux grandes saisons et fut l'homme à battre. Ce fut un très bon geste de la part de l'autre côté de l'équipe et c’est quelque chose que j'apprécie beaucoup", conclut Tom Sykes.

Prochain article WSBK
Supersport - Kyle Smith en invité surprise

Previous article

Supersport - Kyle Smith en invité surprise

Next article

Ducati sur la bonne voie pour viser le titre WSBK en 2017

Ducati sur la bonne voie pour viser le titre WSBK en 2017

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Losail
Catégorie Course 2
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Réactions