Un podium pour Max Biaggi qui a roulé blessé

En relevant le défi de se présenter dans la fournaise de Sepang après avoir goûté à la douceur des bords de l’Adriatique à Misano, Max Biaggi, sorti de sa retraite, n’a pas choisi la facilité. Et pourtant, il a réussi l’exploit, ce dimanche, d’accrocher le 71ème podium de sa prolifique carrière. La première cérémonie aux drapeaux depuis Portimão lors d’une saison 2012 qui devait marquer ses adieux à la compétition. Pas mal pour un pilote de 44 ans. Surtout qu’il a roulé blessé…

L’Empereur Romain l’avait bien caché. Mais sa chute subie au cours des quatre jours de test qu’il s’était aménagé à Sepang avec le quitus de l’usine Aprilia n’a pas été anodine. Une cheville blessée et une épaule douloureuse l’ont ainsi accompagné durant le meeting malaisien. Une situation qui met un peu plus en relief sa prestation.

Une démonstration, même, lors d’une première manche où il fallait bien connaître son matériel et être parfaitement au fait de la science de la course pour sortir son épingle du jeu. Deux paramètres maîtrisés par le corsaire qui s’est d’abord élancé de sa quatrième place sur la grille de départ, avant de régler le compte de ses deux équipiers, puis chasser un Tom Sykes à l’agonie qu’il a rejoint et battu dans le dernier tour pour le gain de la troisième place :

Je me suis relevé de ma chute lors des tests des derniers jours avec une épaule gauche luxée et une blessure à la cheville droite qui a nécessité des points de suture.

Max Biaggi

"Ce podium est incroyable. C’est un défi relevé et un challenge gagné. Personne n’avait fait ça avant" a insisté le sextuple titré, extatique. "Mon rythme de course était régulier et solide. Rea, Davies et Sykes sont partis comme des boulets de canon en tête pendant que j’essayais de trouver le bon rythme sans détruire mes pneus sous cette chaleur. Ce n’est pas simple car, dans le même temps, vous devez être rapide."

"Après m’être débarrassé de mes équipiers, je me suis concentré sur Sykes que je rattrapais. J’ai réussi à le rejoindre et à le passer dans le dernier tour. Je suis très heureux. C’est le résultat dont je rêvais, la cerise sur le gâteau, le meilleur résultat que je pouvais obtenir." Et le seul qu'il obtiendra puisque la seconde manche s'est terminée au premier virage après une bousculade avec Sylvain Guintoli qui l'a poussé sur un Tom Sykes innocent, avant de provoquer une chute rédhibitoire. 

A l'extinction des feux, le vétéran s'est laissé aller à la confidence: "Maintenant que le meeting est fini, je peux avouer que je me suis relevé de ma chute lors des tests des derniers jours avec une épaule gauche luxée et une blessure à la cheville droite qui a nécessité des points de suture. C’est surtout l’épaule qui a été douloureuse, et notamment dans les courbes rapides. Mais on a serré les dents et tout c’est bien passé. C’est une raison de plus pour maintenant bien profiter des vacances." Des vacances ou de la retraite? Max Biaggi aurait-il une autre idée en tête?    

Lire aussi: Torres et Biaggi devant mais Haslam derrière

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Sepang
Sous-évènement Dimanche
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Max Biaggi
Équipes Aprilia Racing Team
Type d'article Résumé de course
Tags aprilia, malaisie, sepang, superbike, wsbk