WTCC - Honda ne comprend pas son "étrange" échec argentin

En Argentine le week-end dernier, Honda n’a pas fait le pas en avant attendu en matière de performance pure

En Argentine le week-end dernier, Honda n’a pas fait le pas en avant attendu en matière de performance pure. Profitant d’un break d’un mois et demi pour travailler, le constructeur japonais espérait se rapprocher de Citroën, il n’en fut rien. La domination du constructeur français a encore été totale. Surtout, les deux Honda officielles de Gabriele Tarquini et Tiago Monteiro n’ont pas affiché une grande forme. La seule réjouissance pour la marque nippone est venue du podium de Norbert Michelisz dans la première course… A bord d’une Civic du team privé Zengo.

Pourtant, Honda avait mené plusieurs journées d’essais au mois de juillet pour faire progresser sa voiture. Mais rien ne s’est passé comme prévu. « Pour des raisons étranges et que nous ne comprenons pas, les choses qui ont très bien fonctionné lors des tests ne se sont pas reproduites à Termas », regrette un Monteiro incrédule. « C’est un circuit différent, avec des températures différentes, mais c’est tout de même bizarre. »

Selon les premiers éléments délivrés par Honda, un défaut sur la voiture de Tarquini aurait affecté les performances de l’Italien dès les qualifications à Termas de Rio Hondo. Quant à Monteiro, un choc au niveau des amortisseurs l’aurait également ralenti dans la première course.

Cependant, le rythme global affiché n’était pas satisfaisant. Alors que la prochaine manche a lieu début octobre seulement, Honda va donc reprendre le travail. A partir de la mi-septembre, de nouveaux essais auront lieu, d’abord sur le Hungaroring à Budapest, puis sur le Slovakia Ring. Après ceux-ci, le développement de la Civic 2014 sera terminé.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Tiago Monteiro , Gabriele Tarquini , Norbert Michelisz
Type d'article Actualités