Le DTM ouvre un nouveau chapitre ce week-end à Hockenheim

partages
commentaires
Le DTM ouvre un nouveau chapitre ce week-end à Hockenheim
Par : Emmanuel Rolland
5 mai 2017 à 14:47

Plateau réduit à 18 voitures, puissance accrue, apparition des pneus tendres, kit aérodynamique revu : le championnat DTM, dont la saison 2017 s'ouvre à Hockenheim, fait peau neuve.

Mike Rockenfeller, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Détails de la Mercedes-AMG C63 DTM
Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Maxime Martin, BMW Team RBM, BMW M4 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Détails de la Mercedes-AMG C63 DTM
Dieter Gass, Head of DTM Audi Sport, Loic Duval, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM, René Rast, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM, Mike Rockenfeller, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM, Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM, Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM, Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Essai de départ
Timo Glock, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Marco Wittmann, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Edoardo Mortara, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Maxime Martin, BMW Team RBM, BMW M4 DTM
Marco Wittmann, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Maxime Martin, BMW Team RBM, BMW M4 DTM
Tom Blomqvist, BMW M4 DTM

Des coûts réduits, et un meilleur spectacle pour les fans : voici les deux maîtres-mots du DTM à l'amorce de cette nouvelle saison. Faute d'une réglementation technique totalement refondue (ce sera peut-être le cas d'ici 2019), qui pourrait être mise en commun avec le Super GT japonais, les organisateurs de la série allemande, et les trois constructeurs impliqués (Audi, BMW et Mercedes) ont opté pour une réduction des effectifs, une évolution des voitures actuelles, mais aussi pour plusieurs aménagements de la réglementation sportive.

Ainsi, alors que le plateau du DTM présentait 24 voitures l'an passé, chaque constructeur a réduit son équipe de huit à six voitures cette saison, et 18 pilotes seront donc au départ des courses en 2017.

Un changement qui a eu une incidence au sein même des équipes constructeurs : chez Mercedes, les écuries ART Grand Prix et Mücke Motorsport ont quitté la discipline, les six C63 DTM étant désormais gérée par l'équipe d'usine HWA. Chez BMW, c'est l'équipe MTEK (pour développer la future GTE de la marque allemande) et l'équipe Schnitzer qui ont quitté la scène, laissant les équipes RMG et RBM gérer trois voitures chacune. La rupture est moins abrupte chez Audi, puisque les équipes Phoenix et Rosberg demeurent en place, alors que l'équipe officielle ABT passe de quatre à deux voitures.

Changement de format, et nouveautés dans les stands

Autre changement : les deux courses du week-end seront désormais disputées sur un format similaire, à savoir 55 minutes, et un arrêt au stand obligatoire (jusqu'à l'an passé, la course 1 durait 45 minutes, sans arrêt). Les changements de pneus feront l'objet d'une nouvelle restriction puisqu'un seul mécanicien alloué au pistolet pneumatique sera autorisé à chaque côté de la voiture (contre un par roue l'an passé). Enfin, la fenêtre de changement de pneus est purement et simplement supprimée, les pilotes ayant désormais la possibilité d'observer leur arrêt du premier au dernier tour.

On notera également que les couvertures chauffantes pour les pneumatiques sont désormais bannies, tout comme les communications radio entre le pilote et son stand durant la course (hormis dans la pitlane, ou pour des consignes liées à la sécurité).

Une puissance portée à 500 chevaux

Les voitures elles-mêmes font l'objet d'un profond changement. Si elles conservent le bloc V8 de quatre litres, celui-ci enregistrera un gain de puissance de 50 chevaux (par le biais d'un diamètre plus élevé du restricteur), pour une puissance totale avoisinant les 500 chevaux.

Les voitures seront désormais chaussées de pneus Hankook plus tendres, avec un grip plus élevé, mais également une usure plus rapide. Le kit aérodynamique a également été revu afin de générer moins d'appui, et favoriser les dépassements.

L'usage du DRS, ainsi que son architecture, ont également été revus, le système présentant désormais un élément mobile et un élément fixe, au lieu d'un seul élément mobile l'an passé.

Wittmann, l'homme à abattre ?

Côté pilote, le DTM jouera en revanche la continuité avec, sur les 18 pilotes au départ, un seul débutant, et un revenant.

Chez BMW, Marco Wittmann remettra son titre en jeu. Le jeune Allemand, titré par deux fois (2014 et 2016) en quatre saisons d'activité seulement, saura-t-il s'adapter aux nouvelles voitures et conserver sa suprématie ? Wittmann évoluera une nouvelle fois avec son équipe fétiche, BMW Team RMG, où il retrouvera Timo Glock et Augusto Farfus, nouveau venu au sein de la formation allemande.

L'autre équipe BMW, le Team RBM, fera une nouvelle fois confiance à Tom Blomqvist et Maxime Martin, alors que Bruno Spengler viendra compléter le trio dans l'équipe belge.

Loïc Duval débutant en DTM chez Audi

Chez Mercedes, l'arrivée de Edoardo Mortara en provenance de Audi a fait grand bruit, et le pilote italo-suisse fait déjà figure de fer de lance chez HWA, où il fera équipe avec Gary Paffett, le vétéran de l'équipe, Robert Wickens, Paul Di Resta, Luca Auer et Maro Engel, qui revient en DTM après cinq ans d'absence.

Chez Audi, on retrouvera les piliers de l'équipe avec Mattias Ekström, pilote le plus expérimenté du DTM, une discipline dans laquelle il débuté en 2001. Pensionnaire de l'équipe officielle ABT, le Suédois fera équipe avec le Suisse Nico Müller, alors que René Rast et Jamie Green seront partenaires au sein du Team Rosberg.

Enfin, après plusieurs saisons en LMP1 avec Audi, Loïc Duval effectuera ses grands débuts en DTM avec le Team Phoenix, où il sera guidé par Mike Rockenfeller.

Article suivant
Nico Müller : "Quel honneur de partager le box avec Ekström"

Article précédent

Nico Müller : "Quel honneur de partager le box avec Ekström"

Article suivant

EL1 - Les Mercedes démarrent du bon pied

EL1 - Les Mercedes démarrent du bon pied
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim
Lieu Hockenheimring
Auteur Emmanuel Rolland