Bottas : "Je ne suis pas à mon meilleur niveau"

"Je ne suis vraiment pas à mon meilleur niveau." Voici un aveu d'impuissance de la part de Valtteri Bottas, incapable de se battre pour le podium au Grand Prix de Malaisie malgré les mésaventures des Ferrari.

Avec Sebastian Vettel en fond de grille et Kimi Räikkönen contraint de jeter l'éponge, les Mercedes avaient pourtant une belle carte à jouer, et la course de Valtteri Bottas a d'ailleurs très bien commencé lorsqu'il a fait l'extérieur aux Red Bull au premier virage pour s'emparer un très bref instant de la deuxième place.

Par la suite, rien ne s'est passé comme prévu. Verstappen a riposté quelques virages plus tard, Ricciardo a également doublé Bottas dans la neuvième tour, et le Finlandais a chuté au classement, débordé par la Ferrari de Vettel dès le 29e passage !

Bottas s'est finalement classé cinquième, relégué à 56 secondes de la victoire et à 43 secondes de son coéquipier Lewis Hamilton, avec un meilleur tour en course qui témoigne de son manque de rythme du jour : 1'35"284, contre 1'34"080 pour Vettel et 1'34"452 à Hamilton.

"Ce n'est vraiment pas la course à laquelle nous nous attendions", déplore Bottas. "Nous pensions vraiment pouvoir être performants ici, mais nous sommes en difficulté depuis vendredi, et il en a été de même aujourd'hui. Un simple manque de rythme. Je pense que les températures ont trop d'impact sur notre voiture et sur son comportement. Nous avons du pain sur la planche."

Des évolutions peu fructueuses

À la décharge du pilote Mercedes, il est le seul à avoir conservé les évolutions de la W08 Hybrid pour les qualifications et la course, et ce nouveau package ne semble pas avoir porté ses fruits.

"J'ai tout essayé, j'ai tout donné, mais je manquais de rythme et je glissais", poursuit-il. "J'ai pris un très bon départ, mais peu après, j'ai commencé à chuter et je n'arrivais pas à tenir le rythme des autres. Dans le premier relais, j'ai eu beaucoup de sous-virage, j'avais des problèmes d'équilibre. Si j'attaquais davantage, les pneus commençaient à surchauffer et je glissais encore plus, donc j'ai dû tout gérer et c'est pourquoi j'étais si lent. Nous devons analyser la course, car les évolutions auraient dû représenter un gros pas en avant en matière de performance, mais je n'ai pas vraiment vu ça."

Bottas est toutefois prompt à faire son autocritique et reconnaît avoir une part de responsabilité dans l'échec du jour : "En équipe, nous avons du mal à élever la voiture au niveau de la concurrence. C'est différent de mon côté quant aux raisons de ce manque de rythme, elles sont diverses et nous devons les trouver. Je ne suis vraiment pas à mon meilleur niveau et je n'ai pas la confiance la plus élevée qui soit actuellement", conclut-il avec pessimisme.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Type d'article Réactions