Charles Leclerc baptise la Ferrari SF21

Charles Leclerc a offert ses premiers tours de roue à la nouvelle Ferrari, ce jeudi à Bahreïn.

Charles Leclerc baptise la Ferrari SF21

Au lendemain de sa présentation officielle, la Ferrari SF21 a pris la piste pour la toute première fois sur le circuit de Bahreïn. Les essais hivernaux débuteront vendredi avec trois jours de roulage à Sakhir, mais la Scuderia avait prévu un premier shakedown de sa nouvelle monture ce jeudi.

C'est à Charles Leclerc qu'est revenu l'honneur de baptiser la dernière-née des ateliers de Maranello, dans le cadre d'une journée de tournage. Le règlement de la Formule 1 permet à chaque écurie de réaliser deux séances de ce type dans l'année, à condition de ne pas dépasser la limite de 100 kilomètres et d'utiliser des pneus Pirelli de démonstration. Il est devenu habituel pour les équipes d'y recourir afin de procéder à un premier déverminage de leur monoplace. 

Mercredi, Ferrari a levé le voile sur cette SF21 qui a pour lourde tâche de faire oublier la saison 2020 désastreuse vécue par la structure italienne. Sixième du championnat constructeurs l'an passé, le Cheval cabré doit redresser la tête mais a dû composer avec les restrictions réglementaires cantonnant chaque concurrent à un gel partiel des châssis.

Lire aussi :

Durant l'hiver, Ferrari a concentré la majeure partie de son attention sur l'arrière de la monoplace, qui dispose de nouvelles suspensions et d'une nouvelle transmission. L'autre point crucial a été l'unité de puissance, entièrement revue dans l'espoir d'effacer un cruel manque de vitesse de pointe enduré l'an dernier.

Vendredi matin, c'est de nouveau Charles Leclerc qui sera au volant de la SF21 pour le coup d'envoi des essais officiels. Nouveau venu chez Ferrari, Carlos Sainz lui succèdera dans l'après-midi. L'écurie n'a pas indiqué son planning pour les deux journées suivantes.

"Il y a énormément d'énergie positive qui vient des deux pilotes", souligne Laurent Mekies, directeur sportif de Ferrari. "Carlos a passé beaucoup de temps à l'usine et s'est intégré très vite à l'équipe. Comme Charles, il se sent parfaitement chez lui : il sait ce qu'il veut et il est aussi très conscient de son rôle, à la fois dans la voiture et en dehors. Durant l'hiver, nous avons pu constater que ces deux-là s'entendent très bien et ça ne peut être qu'une bonne chose pour toute l'équipe."

partages
commentaires
Le DTM a tenté d'associer Villeneuve et Hülkenberg
Article précédent

Le DTM a tenté d'associer Villeneuve et Hülkenberg

Article suivant

Programme - Tout ce qu'il faut savoir sur les essais de Bahreïn

Programme - Tout ce qu'il faut savoir sur les essais de Bahreïn
Charger les commentaires