Daniel Ricciardo, la transformation estivale
Prime
Formule 1 Actualités

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Par :

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Lors du Grand Prix de Hongrie, Daniel Ricciardo a bouclé une première partie de saison pénible en terminant hors des points, sur une piste où son coéquipier Lando Norris aurait pu se retrouver en lice pour le podium. De quoi alimenter les doutes et porter un coup à sa propre confiance. Certes, l'Australien avait affiché des progrès au volant de sa McLaren, mais très souvent, pour deux pas en avant il y avait aussi un pas en arrière. Fort contraste, lorsque Norris était le meilleur des autres derrière les deux écuries de pointe, Ricciardo semblait complètement perdu. Il suffit de se souvenir de Monaco, où son coéquipier lui avait pris un tour.

Quelques jours après le rendez-vous du Hungaroring, nous avons discuté avec Ricciardo pour évoquer le simracing, et il a conclu la conversation par une petite blague. "Si la saison continue à être pourrie pour moi, je jouerai un peu plus...", avait-il plaisanté. Toutefois, lors de la rentrée de la F1 au Grand Prix de Belgique, fin août, plus besoin de penser au plan B des jeux vidéo. Ricciardo avait changé. Il était plus à l'aise dans la voiture, se qualifiant pour la Q3 et signant le quatrième meilleur temps des qualifications sous la pluie, défiant les éléments qui requièrent vraiment à un pilote d'être en phase avec sa machine.

partages
commentaires

La F1 envisage un "DRS inversé" dans le projet aéro 2026

Le projet d'aérodynamique active de la F1 en vue de la saison 2026 pourrait inclure la mise en place d'une sorte de handicap pour les leaders des courses afin d'empêcher les victoires trop faciles.

Ezpeleta : "Nous copions de la F1 ce que nous pouvons copier"

Très lié à la Formule 1 ces dernières années, le MotoGP s'en inspire ouvertement et partage les mêmes objectifs afin de rendre la discipline toujours plus attractive.

McLaren nomme Palou comme pilote de réserve

Álex Palou va faire partie des pilotes de réserve de l'écurie McLaren lors de la saison 2023 de Formule 1.

McLaren a lancé une campagne de recrutement pour gommer ses faiblesses

McLaren a lancé ces derniers mois une importante campagne de recrutement visant à renforcer ses départements d'ingénierie et aérodynamique, afin d'accompagner ses efforts pour retrouver les sommets en Formule 1.

Bientôt des écrans à la place des rétroviseurs en F1 ?

L'augmentation de la taille des rétroviseurs des Formule 1 pour la saison 2023 met à nouveau en évidence un problème de visibilité auquel sont confrontés les pilotes depuis plusieurs années. Et si la solution se trouvait dans les écrans ?

Horner : Le succès de Red Bull en 2022 "fait mal" à la concurrence

Pour Christian Horner, le succès éclatant de Red Bull lors de la saison 2022 a "fait mal" à ses rivaux mais ne doit pas être de nature à laisser l'équipe se reposer sur ses lauriers.

Le jour où Häkkinen a compris qu'il ne reviendrait pas

Le 30 novembre 2006, Mika Häkkinen reprenait le volant d'une Formule 1 lors d'un test avec McLaren. Le Finlandais visait bel et bien un retour mais a finalement renoncé.

Formule 1
30 nov. 2022

Aston Martin se dit "dans les temps" pour jouer le titre d'ici 2025

Malgré une saison 2022 en demi-teinte, l'écurie Aston Martin estime toujours réaliste son ambition de jouer le titre d'ici sa cinquième année d'existence.

Formule 1
30 nov. 2022
Todt : Le format actuel des Qualifs Sprint n'a "aucun sens"
Article précédent

Todt : Le format actuel des Qualifs Sprint n'a "aucun sens"

Article suivant

Ricciardo : "Quelque chose s'est emparé de moi"

Ricciardo : "Quelque chose s'est emparé de moi"