Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

La F1 "aimerait" un second Grand Prix en Chine

partages
commentaires
La F1 "aimerait" un second Grand Prix en Chine
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard

Le responsable mondial du sponsoring de la Formule 1 a déclaré que le championnat "aimerait" organiser une deuxième course en Chine.

Le Grand Prix de Chine à Shanghai est présent au calendrier depuis 2004 et, cette année, il marquera la 1000e course de l'Histoire de la F1. La discipline reine, comme d'autres sports majeurs, a fait de sa présence dans au sein de l'empire du Milieu – la seconde plus grande économie mondiale et un marché clé pour les constructeurs – une priorité.

Le responsable du sponsoring et des partenariats commerciaux, Murray Barnett, qui était à Pékin pour une conférence stratégique marketing F1, a déclaré à l'agence de presse chinoise Xinhua : "Nous aimerions avoir une seconde course ici. Probablement pas à court terme, étant donné à quel point le programme est déjà chargé. Mais nous aimerions assurément trouver un moyen d'avoir un autre Grand Prix ici."

Lire aussi :

"Nous envisageons différentes choses pour essayer de générer plus d'intérêt sur le plan local. Nous ne pouvons pas juste être là pendant les trois jours du Grand Prix. Il faut que nous soyons présents toute l'année et que l'on soit plus pertinents localement afin de véritablement établir une grande base de fans."

Plus de la moitié des pays qui accueillent un Grand Prix n'ont pas de pilote sur la grille. Ma Qing Hua est le Chinois qui en a été le plus proche, mais il a uniquement pris part à cinq séances d'essais libres avec les écuries HRT et Caterham. Le meilleur espoir est désormais Guan Yu Zhou, ancien pensionnaire de la Ferrari Driver Academy qui a rejoint le programme junior de Renault en vue de 2019 et avant sa première campagne en Formule 2.

Barnett a déclaré : "Nous aimerions le voir [en F1]. Au final, ça dépend des équipes, mais je pense qu'elles-mêmes reconnaissent l'opportunité fantastique que représente la Chine. On ne sait jamais, on pourrait le voir en F1 très bientôt."

Une seconde course en F1 nécessiterait l'expansion d'un calendrier qui compte déjà 21 dates, même si Liberty Media a clairement indiqué que l'un de ses objectifs, à terme, serait d'arriver à 25 courses. Un Grand Prix du Vietnam fera déjà son apparition en 2020, augmentant son portefeuille de courses asiatiques et amenant la saison à 22 épreuves.

Barnett a déclaré qu'il voulait éviter de répéter les précédents échecs connus par la F1 dans l'implantation sur d'autres territoires, à l'image de la Corée du Sud et de l'Inde. "Nous avons appris de ce que nous avons mal fait pour ces courses. Nous nous assurons de ne pas commettre les mêmes erreurs de nouveau. Ces deux courses avaient des accords à court terme seulement, et nous croyons véritablement dans l'investissement sur le long terme."

Le handicap de Kubica rend Webber "nerveux"

Article précédent

Le handicap de Kubica rend Webber "nerveux"

Article suivant

Bottas a remporté une spéciale pour son premier rallye

Bottas a remporté une spéciale pour son premier rallye
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Scott Mitchell