Grosjean dénonce un "manque de respect" envers Haas

partages
commentaires
Grosjean dénonce un
Par : Basile Davoine
15 sept. 2018 à 07:52

Entre la disqualification de Monza et les reproches adressés au modèle économique de l'écurie américaine, Romain Grosjean regrette l'attitude irrespectueuse de certains concurrents.

Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, au stand
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, saute sur les vibreurs
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, leads Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS 18, and Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Entraînement d'arrêt au stand pour Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Sixième à Monza avant d'être disqualifié, Romain Grosjean n'apprécie guère la manière dont Haas fait selon lui l'objet de critiques injustifiées. En Italie, l'écurie américaine a fait les frais d'une réclamation de Renault concernant la légalité de son fond plat, même si l'affaire n'est pas encore close suite à l'appel interjeté auprès de la FIA.

Avant cette disqualification, Haas F1 avait grâce à son résultat pris la quatrième place du championnat constructeurs à Renault. Une réussite qui, depuis le début de la saison, cristallise les commentaires acerbes de certains envers le modèle mis en place par l'équipe de Gene Haas. Cette dernière adopte depuis 2016 et son entrée en Formule 1 une approche qui consiste à tirer au maximum profit de son partenariat technique avec Ferrari, dans la limite de ce qu'autorise la réglementation.

Lire aussi :

Haas a pris l'habitude de faire le dos rond, mais Grosjean y voit aussi une forme d'injustice face au travail fourni par l'écurie qu'il a intégrée dès le début du projet.

"Ça nous fait rire", admet le Français. "Ferrari B. On nous a appelés ainsi quelques fois. C'est un manque de respect pour les gens qui travaillent sur le projet. Nous avons pris un chemin différent pour arriver en Formule 1, et trouvez-moi une équipe qui, par le passé, s'est battue pour la quatrième place du championnat lors de sa troisième saison. Face à Renault, qui a peut-être 700 employés, Force India qui est sur une bonne série, et McLaren qui est une équipe énorme. C'est génial de voir que c'est possible. Ça rendra toujours certaines personnes heureuses et d'autres moins."

Des enjeux colossaux...

La réclamation déposée par Renault à Monza n'a pas manqué de faire parler, puisqu'elle vient du concurrent direct de Haas pour la quatrième place, et concerne une irrégularité technique qui avait été portée à la connaissance de la FIA par l'équipe elle-même.

"Nous ne sommes pas là pour jouer, mais je ne sais pas si nous nous serions comportés de la même manière", précise Grosjean par rapport à la démarche de Renault. "Tout le monde a une façon différente de gagner une position. Mais oui, il y a énormément d'argent en jeu. C'est du business, c'est sérieux. Mais je ne suis pas certain que nous aurions fait pareil."

Quoi qu'il en soit, cet épisode pourrait avoir insufflé une motivation supplémentaire dans les rangs de Haas, qui compte dix points de retard sur Renault avant le Grand Prix de Singapour ce week-end (et sous réserve de l'appel de la disqualification de Monza).

"J'ai appris la nouvelle alors que je rentrais chez moi", raconte Grosjean. "Ce n'est jamais quelque chose que l'on apprécie. Pour être franc, je ne connais pas toute l'histoire. Nous allons nous battre aussi fort que possible pour reprendre ces points pour l'équipe au championnat constructeurs, pour dire que nous ne pensons pas avoir enfreint les règles. Mais dans tous les cas, cela nous donne une motivation supplémentaire pour le championnat constructeurs. Je ne crois pas que nous en avions besoin, mais nous sommes encore plus affamés."

Prochain article Formule 1
Ferrari : La porte est "toujours ouverte" pour Mick Schumacher

Previous article

Ferrari : La porte est "toujours ouverte" pour Mick Schumacher

Next article

La FIA serre la vis sur les limites de la piste

La FIA serre la vis sur les limites de la piste
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Lieu Singapore Street Circuit
Pilotes Romain Grosjean Shop Now
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités