Gutiérrez est le pire retardataire à dépasser selon Ricciardo

Le pilote Red Bull a été gêné en fin de course à Hockenheim en prenant un tour au pilote mexicain, comme Lewis Hamilton la semaine passée en Hongrie.

Gutiérrez est le pire retardataire à dépasser selon Ricciardo
Podium : le deuxième, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, le troisième, Max Verstappen, Red Bull Racing
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16; Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16; and Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 au départ de la course

Daniel Ricciardo a blâmé le comportement d’Esteban Gutiérrez avec les drapeaux bleus pendant le Grand Prix d’Allemagne. Des critiques qui surviennent une semaine après les mésaventures de Lewis Hamilton en Hongrie derrière le pilote Haas, suivies d’un geste d’humeur de la part du triple Champion du monde et peu apprécié par le Mexicain.

Alors qu’il perdait du temps en fin de course au moment de prendre un tour à Gutiérrez, Ricciardo n’a pas manqué de notifier son sentiment à la radio avec un brin d’ironie : "Esteban est mon préféré, j’adore ce gars."

À Budapest, Gutiérrez avait été pénalisé par les commissaires pour non-respect des drapeaux bleus, ce qui n’a en revanche pas été le cas ce dimanche à Hockenheim.

"Honnêtement, en dehors de la piste je n’ai aucun problème avec Esteban, je pense même que c’est l’un des gars les plus sympathiques", a confié Ricciardo à l’issue de la course.

"Dernièrement, il est apparu en piste que certains d’entre nous n’ont pas été terribles avec les drapeaux bleus, et nous en discutons en briefing des pilotes", poursuit l’Australien, qui considère que Gutiérrez est celui qui respecte le moins la règle.

"Je me suis retrouvé dans cette position [par le passé], je sais à quel point c’est pénible de s’écarter de la trajectoire. Il semble que, lors des trois dernières courses, tout le monde l’a bien fait, et que lui a fait du moins bon travail que les autres. C’est un peu frustrant."

"J’essayais de le dire aussi poliment que possible", a ajouté Ricciardo pour expliquer son message radio. "Ça lui a déjà été dit, je pensais que le message serait passé mais, dans mon cas, j’ai perdu plus de temps derrière lui que derrière n’importe qui d’autre."

partages
commentaires
Ferrari n'est plus la deuxième force du plateau

Article précédent

Ferrari n'est plus la deuxième force du plateau

Article suivant

Alonso - "Nous n'avons jamais eu le rythme"

Alonso - "Nous n'avons jamais eu le rythme"
Charger les commentaires