Haas "fou de joie" de l'autre côté de l'Atlantique

Dimanche, Gene Haas n’était pas présent à Bahreïn pour assister au Grand Prix et à la nouvelle performance remarquable de ses hommes. 

Haas "fou de joie" de l'autre côté de l'Atlantique
Gene Haas, Président de Haas Automotion, Guenther Steiner, Team Principal Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16

Resté aux États-Unis, où il assistait à la manche de NASCAR de Martinsville, l’homme d’affaires américain a vu Romain Grosjean franchir la ligne d’arrivée en cinquième position sur un poste de télévision. Un résultat qui a immédiatement déclenché un tonnerre d’applaudissements dans le stand NASCAR de la structure. "La chance du débutant", a alors commenté Gene Haas avec humilité. 

Après deux courses, la nouvelle écurie qu’il a fondée occupe le cinquième rang du championnat constructeurs, avec déjà 18 points pris en deux courses, et malgré deux abandons qui ont touché Esteban Gutiérrez à Melbourne puis Sakhir

"Ils ont fait un travail formidable", a confié Haas à Motorsport.com. "Romain est un sacré pilote. Il l’a fait. Nous avons eu un petit peu de chance car Gutiérrez a connu deux abandons, et pas Romain, donc il y a de la réussite pour nous de ce point de vue."

"Tout le monde est fou de joie. Il y a tellement de déception en course automobile que, quand il y a un évènement qui se passe bien, cela fait une très grosse différence pour le moral de l’équipe."

Gene Haas avait fait le choix de rester aux États-Unis pour la NASCAR plutôt que d’aller à Bahreïn pour des raisons d’emploi du temps. En revanche, il sera bien présent pour la troisième manche de la saison en Chine, dans dix jours. 

"Je suis fou de joie", a-t-il insisté. "C’est un début record, mais j’espère que nous ferons mieux."

Propos recueillis par Lee Spencer

partages
commentaires
Rosberg - Nous n’avons pas vu le véritable potentiel de Ferrari
Article précédent

Rosberg - Nous n’avons pas vu le véritable potentiel de Ferrari

Article suivant

Mercedes cherche à comprendre ses difficultés au départ

Mercedes cherche à comprendre ses difficultés au départ
Charger les commentaires