Haas : "C'était presque trop facile de finir sixième ou septième"

partages
commentaires
Haas :
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
31 mars 2017 à 07:00

C'est avec frustration que Haas F1 Team a quitté Melbourne à l'issue du Grand Prix d'Australie, puisque Romain Grosjean et Kevin Magnussen ont été contraints à l'abandon à cause de soucis techniques.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, devant Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Günther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, devant Marcus Ericsson, Sauber C36, Antonio Giovinazzi, Sauber C36, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Lance Stroll, Williams FW40, et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, au départ
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, percute Marcus Ericsson, Sauber C36

Ce résultat est d'autant plus décevant que Romain Grosjean avait signé une remarquable sixième place en qualifications, et tenait la septième place avec quatre secondes d'avance sur Carlos Sainz lorsqu'il a été contraint à l'abandon au bout de 13 tours en raison d'une fuite d'eau. Kevin Magnussen, quant à lui, a été handicapé par un accrochage avec Marcus Ericsson au premier tour.

"Nous savons que la voiture est bonne, les pilotes sont contents, surtout Romain, il était très content", déclare Günther Steiner, directeur d'équipe. "Il s'est fait passer par Massa au départ, mais ça ne l'inquiétait pas trop. Il a vu la vitesse, et tout le monde voyait qu'il maintenait facilement les Toro Rosso à distance. Cette voiture est rapide."

"Mais des opportunités comme celle-ci, combien en a-t-on ? Avec un milieu de tableau si serré, c'est une opportunité perdue. C'est décevant, mais ça pourrait être pire. Nous pourrions être lents."

Malgré la déception que représente cet abandon alors que Haas pouvait signer l'un des meilleurs résultats de son Histoire, Steiner fait contre mauvaise fortune bon cœur. Le Grand Prix d'Australie a au moins prouvé que la VF-17 était rapide, ce qui est de bon augure pour la saison à venir.

"La voiture est très bonne", poursuit l'Italien. "Il faut juste qu'elle soit toujours dans la fenêtre de fonctionnement. Je pense que la voiture se situe au niveau qu'elle a montré à Melbourne. Nous savons désormais où se situe tout le monde. On peut rater un week-end à cause des réglages, mais en général, la voiture est là. Nous avons un bon programme d'évolutions, donc je suis optimiste."

"C'est juste l'occasion manquée qui m'agace, vous voyez ? C'était presque trop facile de finir septième ou sixième. Nous y étions, il fallait juste finir la course sans problème."

Plus de constance en 2017

La saison 2016 de Haas a été marquée par un manque de constance certain. L'équipe y a marqué 22 de ses 29 points lors de ses quatre premières courses, et pouvait très bien placer ses deux pilotes en Q3 (comme au Japon) avant d'échouer en Q1 deux courses plus tard (au Mexique).

Pour 2017, l'objectif sera donc une plus grande régularité, ce pour quoi la fiabilité représentera un facteur majeur.

"Je pense qu'il est beaucoup plus facile de trouver de la fiabilité que de la vitesse", estime Günther Steiner. "On dirait que nous avons la vitesse. Il faut la trouver partout, sur tous les circuits, être plus réguliers que l'an dernier. Je pense que nous en sommes capables cette année."

"Mais encore une fois, il faut que nous soyons fiables, parce qu'on peut avoir la voiture la plus rapide, mais si elle casse, on ne marque pas de points. Nous ferons de notre mieux en Chine."

Le Grand Prix de Chine, deuxième manche de la saison 2017, est la seule course parmi les quatre premières de 2016 où Haas n'est pas parvenu à marquer de points. Haas avait connu de nombreux problèmes de réglages ce week-end-là, avec une course que Grosjean avait qualifiée d'"horrible".

Lorsqu'il lui est demandé s'il a bon espoir de faire mieux cette fois, Steiner répond : "J'ai un certain niveau de confiance. Je pense que nous avons beaucoup appris, et la Chine a été l'un de nos moments difficiles l'an dernier, donc j'espère que cela ne se reproduira pas. Mais on ne sait jamais, ce n'est pas facile."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Sondage mondial des fans 2017

Prochain article Formule 1
Moteurs : La FIA décrit une F1 "trop chère, trop compliquée, trop fiable"

Previous article

Moteurs : La FIA décrit une F1 "trop chère, trop compliquée, trop fiable"

Next article

Jenson Button au volant d’une McLaren M23 à Laguna Seca

Jenson Button au volant d’une McLaren M23 à Laguna Seca

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Romain Grosjean , Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités