Hamilton : "À chaud, on ne dit pas toujours les meilleures choses"

En conférence de presse à Bakou, Lewis Hamilton a mis de l'eau dans son vin après des propos remarqués suite à la contre-performance du Grand Prix de Monaco.

Hamilton : "À chaud, on ne dit pas toujours les meilleures choses"

En terminant septième du Grand Prix de Monaco, après être parti septième, Lewis Hamilton a conclu un week-end bien en deçà des attentes en Principauté. Les Mercedes n'y étaient pas attendues dominatrices mais le septuple Champion du monde a peiné à trouver ses marques à partir des Essais Libres 3 et n'est pas parvenu à se mettre au niveau de son rival Max Verstappen et de son équipier Valtteri Bottas.

En course, il a même été aux premières loges de l'échec de la stratégie de son écurie, qui lui a fait perdre deux positions supplémentaires en raison d'un arrêt précoce qui n'a pas eu les effets escomptés. Que ce soit le samedi soir ou le dimanche pendant et après la course, Hamilton a tancé son écurie.

Lire aussi :

Une dizaine de jours plus tard, à tête reposée, il reconnaît n'avoir pas utilisé les bons mots et loue surtout l'esprit de remise en question de Mercedes après ce week-end manqué. "Eh bien, je pense que, naturellement, à chaud, on ne dit pas toujours les meilleures choses", a-t-il admis. "Je pense que nous devons être... Je pense que la critique constructive est toujours bonne ; il est bien de le faire derrière des portes closes et c'est ce que nous faisons."

"Je pense qu'il n'y avait personne en particulier à blâmer", ajoute-t-il, s'incluant lui-même dans ce qui n'a pas fonctionné. "Je faisais partie intégrante du processus de décision et, après avoir revu et analysé les choses, il y a certaines choses que j'aurais dites et qui auraient eu un effet domino. Donc, nous savons que nous aurions pu faire mieux et une course ne nous définit pas. Bien sûr, on essaie toujours de faire mieux par la suite. Nous gagnons et perdons en tant qu'équipe. Nous allons aller de l'avant et espérer mieux."

Interrogé sur les débriefings d'après-Grand Prix, Hamilton a expliqué : "Les débriefs étaient super, je suis vraiment fier de travailler avec un groupe de personnes si naturellement déterminées et vraiment impliquées. On ne pointe jamais du doigt, on travaille ensemble, nous avons des discussions difficiles, on ne se sent jamais hors de propos de questionner les opinions des autres et on lance de nombreux débats. Il y a eu une énorme plongée dans ce que nous pouvons faire de mieux et c'est pourquoi nous sommes la grande équipe que nous sommes."

partages
commentaires
Norris pas totalement à l'aise avec la McLaren malgré ses podiums
Article précédent

Norris pas totalement à l'aise avec la McLaren malgré ses podiums

Article suivant

Gasly : "Partir 11e ou 12e" sera un avantage à Bakou

Gasly : "Partir 11e ou 12e" sera un avantage à Bakou
Charger les commentaires