Honda veut se battre pour le top 3 avec Toro Rosso

Alors que l'échiquier 2018 s'est enfin mis en place ce vendredi, après une vague d'annonces successives, les dirigeants de Honda se sont exprimés devant la presse à Singapour pour faire le point sur la situation.

Après trois années d'une collaboration laborieuse, le motoriste japonais et McLaren ont officialisé leur séparation, et les unités de puissance Honda iront s'installer dès l'année prochaine dans les châssis de Toro Rosso. Une alternative qui permet à Honda de ne pas avoir à quitter la Formule 1, ce que la marque assure n'avoir jamais envisagé, et qui ouvre la porte à une éventuelle alliance avec Red Bull Racing en 2019.

"Pour Honda, la F1 a commencé avec le rêve de notre fondateur, Soichiro Honda, et nous avons une Histoire longue de plus de 50 ans en F1", a tenu à rappeler Katsuhide Moriyami, directeur des opérations de communication de Honda. "La F1 est une culture très importante et figure dans l'ADN de notre entreprise."

"Il est vrai que nous avons traversé une situation délicate, et personne n'était satisfait des résultats actuels, particulièrement au conseil d'administration. Nous avons mené de nombreuses discussions, mais quitter la F1 n'a jamais été une option pour nous. Notre objectif est de relever ce défi et l'esprit de Honda est de revenir nous battre aux avant-postes, et l'année prochaine, notre objectif est de nous battre pour le top 3 en haut de la grille." 

McLaren regardait ailleurs depuis un moment

Malgré de nombreux efforts déployés, Honda n'a jamais réussi à inverser la tendance dans sa collaboration avec McLaren, durant trois années qui ont été marquées par des ennuis de fiabilité à répétition, doublés d'un manque de performance constant. Le motoriste nippon n'estime pas pour autant avoir pris trop peu de risques.

"Nous ne pensons pas que le problème a été de ne pas prendre assez de risques", explique Moriyami. "Nous avions un retard quand nous sommes revenus en F1, et c'était notre plus gros problème. Pour réduire l'écart, Honda a fait du mieux possible, nous avons tout fait pour accélérer à un niveau approprié. Je crois que nous avons pu rattraper du retard et réduire l'écart, mais nous comprenons le fait qu'il y ait plus à faire."

Manager général de la branche sportive de Honda, Masashi Yamamoto est quant à lui revenu sur sa déception de voir le partenariat avec McLaren prendre fin sur un constat d'échec. Il a révélé que l'écurie de Woking avait débuté sa recherche d'une porte de sortie "depuis le début de la saison". Néanmoins, le constructeur veut se tourner vers l'avenir et croit en ses chances de réussite aux côtés de Toro Rosso.

"Même si nous n'avons pas beaucoup de temps d'ici le début de la saison prochaine, j'ai le sentiment que nous allons vivre une bonne saison et avoir de bonnes relations entre Honda et STR", assure Yamamoto. "L'esprit de STR est le même que l'esprit de Honda. Je crois que nous pouvons travailler sans heurt pour l'année prochaine."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags honda, moteur