Massa : Vettel "aime bien se plaindre !"

partages
commentaires
Massa : Vettel
Par : Fabien Gaillard
30 avr. 2017 à 14:33

Après avoir connu une course relativement tranquille en milieu de top 10, Felipe Massa a connu deux faits marquants : sa crevaison lente en fin d'épreuve et sa gêne sur Sebastian Vettel, dans le dernier tour.

Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40

Le Brésilien était un tranquille sixième, loin de Max Verstappen mais confortablement en avance sur Sergio Pérez quand, à l'abord des dix derniers tours, il a dû se résoudre à passer à nouveau par les stands, pour changer de gommes. 

La raison ? Une crevaison lente : "J'avais la course dans la poche ! J'avais sept secondes d'avance sur Pérez. J'avais beaucoup plus de rythme dans la voiture. Nous avions la sixième place dans la poche, mais une crevaison, ça arrive. Je n'ai pas eu de chance, mais je suis très content de ma course."

Dès la fin de l'épreuve, il a été saluer son ancien équipier, Valtteri Bottas, qui a signé en Russie sa première victoire en F1 : "Je suis ravi pour lui, il le mérite. Les gens ne lui accordaient pas l'estime qu'il méritait."

"J'ai toujours dit qu'il ferait du bon travail chez Mercedes, et c'est le cas. Quatrième course, première victoire. Maintenant, c'est un pilote différent, parce qu'il a gagné. Il va faire des choses encore plus grandes qu'aujourd'hui."

Et, même si on ne le saura jamais, le Brésilien a peut-être légèrement contribué à ce succès, en créant le doute, l'hésitation et donc la perte de temps de Sebastian Vettel, au moment où ce dernier lui prenait un tour et semblait plus proche que jamais de la Mercedes numéro 77, dans la 52e boucle.

"Il ne se plaint jamais à la radio, j'en suis sûr !", a-t-il déclaré sur le quadruple Champion du monde, qui s'est fendu d'un doigt d'honneur au moment de passer la Williams, avant d'expliquer : "Je lui ai laissé l'intérieur au virage 4, mais j'ai vu qu'il avait peur de plonger à l'intérieur. J'étais sûr qu'il n'allait pas doubler Valtteri au dernier tour de toute façon. Bref, il aime bien se plaindre !"

Prochain article Formule 1
Ocon "super content" de sa septième place à Sotchi

Previous article

Ocon "super content" de sa septième place à Sotchi

Next article

Wolff : "La course a été si tendue !"

Wolff : "La course a été si tendue !"