Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL2 dans
01 Heures
:
14 Minutes
:
45 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
27 jours
31 oct.
Prochain événement dans
35 jours
13 nov.
Prochain événement dans
48 jours
04 déc.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

Verstappen refuse d'être comparé à Schumacher ou à un autre

partages
commentaires
Verstappen refuse d'être comparé à Schumacher ou à un autre
Par :

S'il est flatté par les éloges, Max Verstappen préfère ne pas être comparé aux légendes de la Formule 1, estimant être "un pilote différent".

Avec déjà deux pole positions, neuf victoires et 36 podiums à son actif alors qu'il n'a que 22 ans, Max Verstappen est depuis plusieurs années une véritable sensation dans le monde de la Formule 1, si bien qu'il s'attire les louanges d'acteurs majeurs du paddock, à l'image de Ross Brawn, manager sportif de la F1.

"Il me rappelle Michael Schumacher de bien des manières", a écrit Brawn dans sa chronique sur le site officiel de la F1, lui qui a mené Schumacher à ses sept titres mondiaux chez Benetton et Ferrari. "Je me rappelle les premiers pas de Max en Formule 1, sa rapidité était claire. Il a désormais gagné en maturité pour devenir un pilote exceptionnel."

Lire aussi :

Interrogé par CNN au sujet de ces propos, Verstappen se montre nuancé : "Bien sûr, c'est très sympa, mais je n'aime pas me comparer aux autres car je suis moi-même et je suis un pilote différent. Bien sûr, il peut toujours y avoir des attitudes similaires par exemple, ou l'on peut parfois être comparé, mais de mon côté, je ne fais jamais ça. Je veux juste être moi-même."

En 2015, le Néerlandais était devenu le plus jeune pilote de l'Histoire de la Formule 1, à 17 ans, 5 mois et 15 jours, puis son plus jeune vainqueur dès le Grand Prix d'Espagne 2016, mais son pilotage demeurait particulièrement agressif et erratique, avec un certain nombre d'accidents. Des accidents qui se raréfient : sur les 40 derniers Grands Prix, Verstappen n'a abandonné qu'une fois pour une raison autre que mécanique.

"Je suis plus détendu, plus constant, je sais comment construire un week-end, les choses comme ça", analyse le pilote Red Bull. "Je me sens juste très à l'aise. Je suis quelqu'un de très détendu, donc je n'ai jamais ressenti une énorme pression, mais je suis plus détendu dans la mesure où je sais ce qui vient. J'ai déjà connu beaucoup de choses ; par conséquent, quand j'aborde un week-end, je suis enthousiaste à l'idée de courir, mais je ne suis pas enthousiasmé par tout ce qui est autour, car j'ai déjà connu énormément d'émotions au fil du week-end et de l'année."

Grâce à ses performances, Verstappen reste sur une série de cinq podiums consécutifs, dont une victoire au Grand Prix du 70e Anniversaire, après une panne lors de la course d'ouverture en Autriche. Il est ainsi deuxième du championnat, à 37 longueurs du leader Lewis Hamilton. Cependant, s'exprimant avant la course de Barcelone, il a tempéré tout espoir de sacre : "Jusqu'à présent, il y a eu une course où nous avions, peut-être, la voiture la plus rapide, mais toutes les autres non. Il faut donc rester réaliste pour l'instant. De mon côté, je ne pense pas à un éventuel titre pour l'instant. Je veux juste faire de mon mieux tous les week-ends."

Related video

Bottas : Moins de dépassements avec la fin des modes moteur qualifs

Article précédent

Bottas : Moins de dépassements avec la fin des modes moteur qualifs

Article suivant

Ferrari : La très bonne gestion des pneus n'est pas due à la voiture

Ferrari : La très bonne gestion des pneus n'est pas due à la voiture
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Benjamin Vinel