McLaren veut davantage d'essais de pré-saison en 2022

Après l'organisation de trois journées d'essais de pré-saison cette année en Formule 1, Andreas Seidl, directeur de McLaren, souhaite voir le retour d'un programme plus soutenu en 2022.

McLaren veut davantage d'essais de pré-saison en 2022

Pour des raisons budgétaires, les écuries de Formule 1 ont accepté de n'avoir que trois jours d'essais à Bahreïn pour tester les monoplaces et préparer la saison 2021. Une pression supplémentaire sur les épaules de toutes les équipes, qui ne pouvaient pas se permettre d'avoir une casse leur empêchant d'accumuler les kilomètres, mais aussi des pilotes découvrant une nouvelle structure, à l'instar de Daniel Ricciardo chez McLaren.

Andreas Seidl, directeur de l'équipe britannique, s'attendait à ce que Ricciardo et les autres recrues éprouvent plus de difficultés à s'adapter aux nouvelles montures. "Ce n'est pas une surprise", a-t-il indiqué à Motorsport.com. "Nous savons qu'il n'est pas simple de passer d'une voiture à une autre lorsque vous n'avez que [peu] d'essais."

"Je pense qu'il n'y a pas lieu de se plaindre parce que toutes les équipes ont passé cet accord afin de réduire les coûts cette saison. Pour l'année prochaine, nous espérons tous que nous reviendrons à de nombreuses journées d'essais, surtout en sachant que nous aurons des voitures totalement nouvelles."

Lire aussi :

L'Allemand espère également que les séances d'essais de la pré-saison 2022 seront entrecoupées de quelques jours, ce qui permettra aux équipes d'analyser les données recueillies lors des premiers roulages. Cette année, McLaren a tenté une approche similaire en capitalisant sur sa journée de tournage, permettant à l'écurie de parcourir une poignée de kilomètres en dehors du cadre des essais de pré-saison.

En plus de l'intégration de Ricciardo, l'équipe de Woking a dû relever un défi supplémentaire. McLaren a changé de motoriste durant l'hiver, passant de Renault à Mercedes, et a été dans l'obligation de faire un effort particulier pour terminer la conception de la MCL35M plus tôt. Deux journées de tournage sur le circuit de Silverstone ont permis à Ricciardo d'adapter son style de pilotage et à l'équipe d'accumuler suffisamment d'informations sur sa nouvelle unité de puissance pour aborder plus sereinement les essais de Bahreïn.

"De mon point de vue, ou du moins du point de vue de McLaren, il est logique de faire deux essais de pré-saison suffisamment séparés afin de pouvoir analyser ce que nous avons appris lors du premier test, et aussi afin de pouvoir réagir avec ces nouvelles voitures", a conclu Seidl.

partages
commentaires

Related video

Des écarts plus importants entre les écuries avec le règlement 2022 ?

Article précédent

Des écarts plus importants entre les écuries avec le règlement 2022 ?

Article suivant

AlphaTauri ne blâme pas Tsunoda après Imola : "C'est le jeu"

AlphaTauri ne blâme pas Tsunoda après Imola : "C'est le jeu"
Charger les commentaires