Mercedes doit trouver la recette pour ses deux pilotes

Lors du Grand Prix de France, Mercedes devra corriger ce qui lui a manqué lors des deux dernières courses : que Lewis Hamilton et Valtteri Bottas répondent présents en même temps.

Mercedes doit trouver la recette pour ses deux pilotes

Le passage à vide que vient de traverser Mercedes est suffisamment rare pour être souligné. Avec sept points pris seulement lors des deux derniers Grands Prix, l'écurie allemande a enchaîné deux week-ends noirs, ce qui n'était clairement pas dans ses habitudes depuis le début de l'ère hybride. Les mauvaises langues diront que, pour une fois, Toto Wolff aura eu raison d'annoncer avant les rendez-vous de Monaco et de Bakou que la tâche serait ardue pour ses troupes. Sans doute n'avait-il pas imaginé que le bilan serait à ce point décevant…

"Nous sortons de deux circuits urbains inadaptés à notre voiture, deux circuits où nous savions que ce serait difficile pour nous, et nous avons été déçus de perdre un podium et une victoire en raison de nos propres erreurs", rappelle aujourd'hui le directeur de Mercedes, à l'heure de se tourner vers une nouvelle échéance. "Cette frustration reflète les standards élevés que nous nous imposons, et c'est ce qui nous fait avancer."

À Monaco et Bakou, nous avons mis la W12 dans une fenêtre où seul un des deux pilotes a trouvé la confiance. 

Toto Wolff

Les caractéristiques très particulières des deux derniers circuits, non permanents, laissent donc de l'espoir aux Champions du monde en titre. Néanmoins, preuve de l'ampleur des difficultés, Toto Wolff souligne à quel point Mercedes n'est pas parvenu à contenter ses deux pilotes lors des dernières échéances. Car si Valtteri Bottas a été montré du doigt en Azerbaïdjan, Lewis Hamilton n'était pas vraiment à la fête deux semaines plus tôt sur le Rocher… Tout l'enjeu est donc de trouver la clé pour ramener les deux hommes aux avant-postes simultanément.

"À Monaco et Bakou, nous avons mis la W12 dans une fenêtre où seul un des deux pilotes a trouvé la confiance pour débloquer les performances de la voiture : Valtteri à Monaco et Lewis à Bakou", estime Toto Wolff. "Dans une lutte pour le titre aussi intense et serrée, nous devons proposer à chaque course une voiture avec laquelle nos deux pilotes peuvent repousser les limites en toute confiance."

Lire aussi :

En se rendant sur un circuit Paul Ricard présentant des exigences très différentes des précédents tracés visités, Mercedes cultive donc l'espoir d'un retour à la normale, à une forme plus en ligne avec ses attentes. Un objectif qui passe également par l'apprentissage des récentes erreurs commises, le tout dans un contexte concurrentiel tendu face à Red Bull Racing.

"Le Grand Prix de France implique un retour à un circuit plus traditionnel et, espérons-le, avec plus de réussite pour nous", avance Toto Wolff. "C'est un circuit où ça s'est bien passé pour nous par le passé, avec une large variété de passages en courbe qui mettront chaque aspect de la voiture à l'épreuve. C'est un défi intéressant à relever pour nous."

"Nous avons couru six Grands Prix cette saison et il reste encore un long chemin à parcourir. Ça semble très serré à l'avant et nous ne nous attendons pas à ce que ça change bientôt. Nous chercherons à concrétiser les leçons apprises de ces dernières semaines pour retrouver de la performance et réaliser un week-end bien plus solide avec les deux voitures."

partages
commentaires
Immersion dans le Trackside Lab de Petronas
Article précédent

Immersion dans le Trackside Lab de Petronas

Article suivant

AlphaTauri espère garder Gasly : "Nous avons besoin d'une référence"

AlphaTauri espère garder Gasly : "Nous avons besoin d'une référence"
Charger les commentaires