Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez
Prime
Formule 1 Analyse

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

Par :
Co-auteur:
Aurélien Attard

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

En recrutant Sergio Pérez l'an passé, Red Bull espérait avoir trouvé un pilote capable de freiner la moisson de points de Mercedes. Et pour la première fois de la saison, à Monaco, le pilote mexicain y est enfin parvenu. En devançant Lewis Hamilton, il a aidé son coéquipier, Max Verstappen, à prendre le commandement du Championnat du monde. Il s'agit donc d'une belle performance de la part de Pérez, qui a bien géré la dégradation de ses pneus dans les premiers tours du Grand Prix de Monaco pour gagner cinq positions. On peut alors se demander ce qui aurait pu se passer en course si le #11 s'était qualifié aux avant-postes.

Pour Pérez, les qualifications sont un talon d'Achille cette saison. La première ligne en Émilie-Romagne a laissé entrevoir un avenir radieux au sein de sa nouvelle équipe mais cette performance est restée sans suite, Pérez étant encore peu à l'aise au volant de la RB16B. Pourtant, à Monaco, un nouvel espoir est apparu lorsqu'il a signé le cinquième temps de la Q2, avant que tout ne s'effondre en Q3.

partages
commentaires

Frank Williams, "le leader inspirant et charmant" qui manquera à la F1

La disparition de Frank Williams a entraîné une déferlante d'hommages depuis dimanche. Celui de Karun Chandhok, pilote pour Williams Heritage et commentateur de la F1 en Grande-Bretagne, s'attarde sur les souvenirs d'un homme passionné qui a enrichi la F1 tout comme les gens qu'il a côtoyés.

GP d'Arabie saoudite F1 - Programme TV et guide d'avant-course

La saison 2021 de Formule 1 se poursuit ce week-end avec le 21e et avant-dernier Grand Prix du championnat, disputé en Arabie saoudite sur le circuit de Djeddah.

Moteur (quasi) neuf ou pas, Brundle ne voit pas Hamilton dominer

Martin Brundle pense que la Mercedes sera la monoplace la plus compétitive en Arabie saoudite, sans toutefois jouir de la même suprématie qu'au Brésil.

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Williams va courir à Djeddah "comme Sir Frank aurait aimé"

Endeuillée, l'écurie Williams sera au départ du Grand Prix d'Arabie saoudite pour honorer comme il se doit la mémoire de son fondateur, Sir Frank Williams.

Les F1 2022 aussi difficiles à piloter que des F2 ?

Lando Norris estime que les Formule 1 version 2022 seront bien plus difficiles à dompter que les monoplaces actuelles, notamment en phase d'attaque, et rapproche cela du pilotage des F2.

Comment Frank Williams a créé sa propre équipe

Même s'il a ouvert une structure privée en 1969, en engageant une Brabham, Frank Williams a toujours considéré la saison 1977 comme le vrai point de départ de son équipe.

Lando Norris va déménager à Monaco et s'explique

Lando Norris va quitter l'Angleterre pour s'installer à Monaco, mais affirme que cela ne va pas changer grand-chose… si ce n'est, peut-être, pour son portefeuille.

Ocon laisse son management négocier son futur chez Alpine
Article précédent

Ocon laisse son management négocier son futur chez Alpine

Article suivant

Le GP des Pays-Bas vise plus de 100 000 spectateurs

Le GP des Pays-Bas vise plus de 100 000 spectateurs
Charger les commentaires