Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer
Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Par :

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Compte tenu du battage médiatique autour du sujet, les Qualifs Sprint ont eu du mal à être à la hauteur de nos attentes. Les rêves de course pied au plancher, mêlant des pilotes de tête n'ayant plus à se soucier de la dégradation des pneus et du carburant, avaient finalement peu de chances de se concrétiser. Mais le premier essai conduit à Silverstone n'a pas été ridicule, même s'il a donné un aperçu de ce qui pourrait devenir un problème majeur si les Qualifs Sprint venaient supplanter définitivement les Q1, Q2 et Q3 le samedi.

Pour évoquer le positif, il y a eu quelques belles bagarres sur la piste et les pilotes n'ont pas attendu qu'un arrêt aux stands leur offre une opportunité de dépassement. À l'avant, cela a pris la forme de ce que Carlos Sainz avait prédit plus tôt dans le week-end : du plaisir pendant sept virages, puis une procession jusqu'au drapeau à damier. L'agressivité de Max Verstappen au départ et la tentative audacieuse de Lewis Hamilton par l'extérieur à Copse ont été brillantes à observer, et ce n'était pas quelque chose qu'un Grand Prix de deux heures aurait proposé.

partages
commentaires

Russell ému aux larmes par ses premiers points avec Williams

Classé huitième du Grand Prix de Hongrie, George Russell a conjointement signé son meilleur résultat en Formule 1 et inscrit ses premiers points au volant d'une Williams.

Brawn fait l'éloge de la "défense musclée" d'Alonso contre Hamilton

Ross Brawn, directeur de la F1, estime que les gestes défensifs de Fernando Alonso au Grand Prix Hongrie sont restés fair-play malgré les complaintes de Lewis Hamilton sur le pilotage de son adversaire.

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Pour Ferrari, la course de Carlos Sainz s'est jouée au stand

Selon la Scuderia Ferrari, Carlos Sainz a été pénalisé par les arrêts dangereux de plusieurs équipes au GP de Hongrie de F1.

Williams se sépare de Dan Ticktum

Williams a annoncé avoir mis fin au contrat de Dan Ticktum, pilote de développement et membre du programme des jeunes pilotes de l'écurie britannique.

La pénalité de Vettel a hissé Räikkönen et Alfa Romeo dans les points

La pénalité de Sebastian Vettel a permis à Kimi Räikkönen de marquer un point précieux en terminant dixième du GP de Hongrie, mais Alfa Romeo a perdu la huitième place du championnat.

Ferrari doit remplacer le moteur de Leclerc

Charles Leclerc se rapproche d'une pénalité sur la grille après que Ferrari a découvert que son moteur avait été endommagé lors de l'accident avec Lance Stroll au départ du Grand Prix de Hongrie.

Théo Pourchaire va faire ses débuts en F1 !

Théo Pourchaire, 17 ans, va découvrir la Formule 1 en prenant le volant de l'Alfa Romeo C41 lors des essais des pneus 18 pouces de Pirelli qui se tiennent cette semaine en Hongrie.

La FIA modifie et reporte les restrictions sur les arrêts au stand

Article précédent

La FIA modifie et reporte les restrictions sur les arrêts au stand

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le GP de Grande-Bretagne en direct

LIVE F1 - Suivez le GP de Grande-Bretagne en direct
Charger les commentaires