Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
21 jours
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
31 oct.
Prochain événement dans
41 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
04 déc.
Prochain événement dans
75 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
82 jours

Red Bull décèle "quelques anomalies" dans l'aéro de la RB16

partages
commentaires
Red Bull décèle "quelques anomalies" dans l'aéro de la RB16
Par :

Red Bull reconnaît l'existence de défauts sur sa monoplace 2020, que l'équipe doit comprendre afin de corriger le comportement imprévisible de la RB16.

Chaque semaine qui passe en ce début de saison semble porter un coup aux ambitions de Red Bull Racing. L'écurie autrichienne se sentait mieux préparée que jamais pour affronter Mercedes cette année mais a entamé l'exercice 2020 par un double abandon en Autriche. Puis la deuxième course de Spielberg a laissé planer un sentiment d'impuissance, qui s'est confirmé très nettement à Budapest.

Lors du Grand Prix de Hongrie, Max Verstappen a livré une performance remarquable pour aller décrocher la deuxième place après s'être élancé septième sur la grille, et ce malgré une erreur dans le tour de mise en grille qui aurait pu lui coûter sa participation à la course. Ce résultat est remarquable, mais l'écart avec le vainqueur Lewis Hamilton reste énorme et jamais le Néerlandais n'a pu constituer une menace sérieuse.

Lire aussi :

Dans les rangs de l'écurie de Milton Keynes, on ne nie pas les difficultés rencontrées avec la RB16. "Nous avons quelques anomalies avec une voiture qui ne se comporte pas comme nous l'avions prévu", admet Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Une grande partie du travail consiste à les comprendre et à s'en occuper pour les Grands Prix à venir. La remontée [de Verstappen] était très forte, mais Mercedes a encore pas mal de rythme, comme on a pu le voir."

Le comportement de la monoplace autrichienne est au cœur des interrogations car elle rend la vie difficile à ses pilotes, piégés par plusieurs tête-à-queue depuis le début de l'année. Pour Alexander Albon, maîtriser la RB16 s'avère même plus compliqué encore. Le caractère imprévisible de la voiture, dans certaines conditions, fait l'objet de toute l'attention des ingénieurs. "Je pense qu'il y a quelque chose qui se comporte mal sur le plan aérodynamique", précise Horner. "Il s'agit naturellement de le comprendre et de le corriger. Dans certaines conditions, la voiture se comporte comme prévu. Mais nous avons de très bonnes données grâce à ce week-end. Évidemment, l'équipe va travailler dur pour comprendre et résoudre ça aussi vite que possible."

L'optimisme s'amenuise chez Red Bull quant à la possibilité de concurrencer Mercedes cette saison, mais pour le moment, les dirigeants de l'écurie refusent encore de baisser les bras. "C'est un écart significatif, mais ça dépend de la performance que nous pouvons encore débloquer sur la RB16", estime Horner. "Nous savons qu'elle a les bases fondamentales d'une bonne voiture. C'est juste qu'elle ne se comporte pas comme ce que prédisent nos outils de simulation. Nous devons comprendre ça et faire en sorte d'accomplir ce qu'elle devrait, ce qui n'a pas été le cas."

Ferrari n'exclut pas des changements organisationnels

Article précédent

Ferrari n'exclut pas des changements organisationnels

Article suivant

Racing Point a "886 dessins" prouvant la légalité des écopes

Racing Point a "886 dessins" prouvant la légalité des écopes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Hungaroring
Pilotes Max Verstappen , Alexander Albon
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine