Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours
Le système de freinage illégal de Renault
Dossier

Le système de freinage illégal de Renault

Renault ne fera pas appel de sa disqualification

partages
commentaires
Renault ne fera pas appel de sa disqualification
Par :
24 oct. 2019 à 14:43

Au lendemain de l'annonce de sa disqualification du Grand Prix du Japon, Renault ne fera pas appel de la décision des commissaires.

Après avoir pris le temps de la réflexion, Renault F1 Team ne fera pas appel de son exclusion du Grand Prix du Japon, annoncée mercredi soir. L'écurie française avait jusqu'à ce jeudi après-midi pour éventuellement contester la décision de disqualifier Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg de la dernière manche, disputée à Suzuka. Mercredi soir, les commissaires avaient précisé que le système de répartition du freinage mis en cause par Racing Point était légal au regard du Règlement Technique, mais qu'il enfreignait le Règlement Sportif puisqu'il apportait une aide au pilotage. Face à cette ambiguïté, le constructeur français se défend à nouveau et campe sur ses positions, mais refuse de prolonger l'affaire. 

Lire aussi :

"Nous regrettons la décision des commissaires et, en particulier, la sévérité de la sanction", annonce Renault ce jeudi. "Selon nous, la pénalité n'est pas appropriée à tout bénéfice que les pilotes auraient pu en tirer, surtout dans le contexte d'un système qui a été confirmé comme pleinement légal et innovant. C'est également inconstant par rapport aux précédentes sanctions pour des infractions similaires, comme l'ont reconnu les commissaires dans leur décision, mais sans exprimer d'autre argumentation."

"Cependant, n'ayant pas de nouvelle preuve à apporter mis à part ce qui a déjà été produit pour démontrer la légalité de notre système, nous ne souhaitons pas passer plus de temps et d'efforts dans un débat stérile devant la Cour d'Appel Internationale au sujet d'une appréciation subjective, et donc d'une sanction liée à une aide qui réduit la charge de travail du pilote sans améliorer les performances de la voiture."

"Nous avons donc décidé de ne pas faire appel de la décision des commissaires. La Formule 1 sera toujours une arène pour la recherche incessante de la moindre opportunité pour avoir un avantage. C'est ce que nous avons toujours fait et ce que nous continuerons à faire, mais avec des processus internes plus solides avant que des solutions novatrices fassent leur apparition en piste."

Suite à cette décision, le classement du Grand Prix du Japon 2019 est donc entériné, et avec lui l'absence des deux Renault dans les points, ce qui place l'écurie française sous la menace de Toro Rosso au championnat constructeurs. 

Championnat constructeurs après Suzuka

 

Équipe

Pts

1

Mercedes

612

2

Ferrari

435

3

Red Bull

323

4

McLaren

111

5

Renault

68

6

Toro Rosso

62

7

Racing Point

58

8

Alfa Romeo

35

9

Haas

28

10

Williams

1

Article suivant
Photos - Le casque de Sergio Pérez pour Mexico

Article précédent

Photos - Le casque de Sergio Pérez pour Mexico

Article suivant

Limites de piste : une détection électronique à Mexico

Limites de piste : une détection électronique à Mexico
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine