Renault est revenu aux MGU-K de 2016 à Melbourne

partages
commentaires
Renault est revenu aux MGU-K de 2016 à Melbourne
Par : Ben Anderson
25 mars 2017 à 14:25

En proie à des problèmes de fiabilité lors des essais hivernaux, Renault a trouvé comme solution provisoire à ses problèmes de MGU-K un retour à la version 2016.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, devant Fernando Alonso, McLaren MCL32
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12

Le manufacturier français a revu en profondeur son unité de puissance pour la saison 2017 mais a rencontré des problèmes assez importants de fiabilité au niveau des systèmes de récupération d'énergie pendant les essais, sur le MGU-K en particulier, qui récupère l'énergie cinétique au freinage.

Renault s'attendait à souffrir de problèmes, les ayant détectés sur le banc d'essai, liés à l'isolation du MGU-K, et avait prévu des modifications pour Melbourne. Cependant, il n'a pas été possible de les introduire à temps, donc la décision a été prise de revenir à la version 2016 avant ce premier Grand Prix, afin de se donner plus de chances de voir l'arrivée.

"Il y avait seulement 10 jours entre la fin de la seconde session d'essais et la course à Melbourne, donc nous n'avions pas d'autre choix que de faire cela", explique ainsi Rémi Taffin à Motorsport.com.

Selon Motorsport.com, c'est Red Bull qui aurait produit des pièces supplémentaires afin de permettre aux trois équipes motorisées par le Losange de pouvoir monter ces MGU-K 2016 sur leurs monoplaces.

Taffin indique que Renault travaille toujours sur des améliorations pour l'unité de puissance 2017, mais ne s'attend pas à réintroduire la version 2017 de cette pièce avant la prochaine version du moteur.

"La prochaine fois que nous pourrons utiliser un second MGU-K sera autour de la course cinq ou six, l'introduction normale [du second moteur]. J'imagine que ça sera là que nous nous pencherons sur cela. [Le MGU-K de 2016] ajoute du poids, donc ce sont quelques kilos en plus de ce que nous pensions."

Cela signifie que les structures équipées par Renault devront continuer avec l'ancien MGU-K, qui est en effet près de cinq kilos plus lourd et forcément moins puissant, jusqu'au GP d'Espagne, en mai.

Avec Ben Anderson

Prochain article Formule 1
Hülkenberg hisse Renault "proche du top 10"

Previous article

Hülkenberg hisse Renault "proche du top 10"

Next article

Giovinazzi surpris par sa performance en qualifications

Giovinazzi surpris par sa performance en qualifications

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Équipes Renault F1 Team
Auteur Ben Anderson
Type d'article Actualités