Renault : Trouver un accord sur les moteurs de 2021 sera difficile

partages
commentaires
Renault : Trouver un accord sur les moteurs de 2021 sera difficile
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
25 avr. 2017 à 13:16

Pour Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing, les acteurs de la Formule 1 auront du mal à trouver un accord autour de la réglementation moteur pour 2021.

Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Christian Horner, avec Dr Helmut Marko, Red Bull Motorsport ; Jerome Stoll, Renault Sport F1 ; et Cyril Abiteboul
La grille de départ
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Départ : Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08 mène
Départ : Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Départ : Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Départ : Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Les discussions autour d'une nouvelle formule ont déjà commencé, avec une réunion qui a eu lieu à la fin du mois dernier. Cependant, si Cyril Abiteboul déclare qu'il y a un consensus sur ce qui ne va pas avec le règlement actuel, trouver un accord détaillé qui soit acceptable par toutes les parties – y compris les fans – sera moins évident.

"C'est typiquement un domaine dans lequel les solutions ne seront pas trouvées facilement, en raison de la complexité de la technologie et de la complexité de la question", explique Abiteboul à Motorsport.com"Il faut satisfaire les constructeurs qui financent la discipline avec le modèle actuel. Peut-être qu'un modèle différent pourrait être trouvé, dans lequel les constructeurs ne seraient pas si importants pour le business model de la F1, mais ce n'est pas [actuellement] le cas. Il faut aussi satisfaire les fans, il faut satisfaire les équipes clientes, donc c'est un problème qui n'est pas facile à résoudre."

"Je pense qu'il peut y avoir un certain consensus sur le diagnostic : ce qui est bon et ce qui est mauvais avec la formule actuelle. Je pense qu'une solution sera plus difficile à trouver, mais pas uniquement pour des raisons politiques, ou d'avantages compétitifs, même s'il y aura toujours un petit peu de ça avec les gens qui sont actuellement au top et qui essaieront de protéger l'avantage qu'ils ont construit, c'est juste. Excepté cela, je pense que ce qui sera difficile pour le groupe sera de trouver la bonne réponse à un diagnostic qui, je crois, est partagé par les équipes, la FIA et Liberty [Media]."

Les conclusions de la première réunion comprennent un accord sur le maintien d'un élément hybride dans la nouvelle formule, et un accent mis sur le bruit des moteurs.

"L'électrification ne disparaîtra jamais, c'est certain, nous en avons besoin, nous avons besoin de l'hybride", ajoute Abiteboul. "Nous avons peut-être besoin de plus de répartition entre l'ICE [moteur à combustion] et l'hybride, mais ceci étant dit, nous ne pouvons pas le faire au détriment du spectacle. Nous avons besoin de bruit, il faut que la F1 soit une explosion pour les fans, et nous ne proposons pas ça actuellement."

Renault est depuis longtemps catégorique sur la nécessité de se concentrer sur la réduction des coûts, et la marque a également milité en faveur d'un plafonnement des budgets.

"Sans entrer dans les détails techniques − et une nouvelle fois, l'analyse est partagée par tout le monde −, c'est également trop cher pour les constructeurs, trop cher pour les clients", souligne Abiteboul. "Donc un plafond budgétaire aidera, nous en convenons tous. Mais où allons-nous ensuite ? Ce sera un défi, mais c'est un défi commun. Avec un défi commun, j'espère qu'avec tous les cerveaux que nous avons dans ce paddock, nous serons capables de trouver des solutions."

Prochain article Formule 1
Mercedes pourrait apporter son aide technique à Honda

Previous article

Mercedes pourrait apporter son aide technique à Honda

Next article

Verstappen : Moins de dépassements mais plus de plaisir

Verstappen : Moins de dépassements mais plus de plaisir

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités