Ricciardo : "Mercedes a l'air vulnérable"

partages
commentaires
Ricciardo :
Par : Basile Davoine
16 juil. 2018 à 13:00

Tout en estimant que le constructeur allemand dispose toujours du meilleur package pour conquérir les titres mondiaux cette année, Daniel Ricciardo entrevoit une voire plusieurs failles dans l'armure Mercedes.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, et le reste du peloton
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, en tête au départ de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 in parc ferme
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Invaincue depuis le début de l'ère hybride en 2014, la firme à l'étoile a conquis les quatre derniers titres chez les pilotes, et autant chez les constructeurs. Néanmoins, comme ce fut déjà le cas l'an passé durant la première partie de saison, Mercedes fait face à une concurrence de plus en plus forte de Ferrari, tandis que Red Bull parvient toujours à venir s'immiscer dans la lutte pour la victoire sur certains Grands Prix, bien que manquant de régularité.

Alors qu'approche la mi-saison, Sebastian Vettel est aux commandes du championnat pilotes, et la Scuderia a pris 20 points d'avance sur Mercedes chez les constructeurs. L'équipe italienne a notamment profité du double abandon des Flèches d'Argent sur défaillance mécanique en Autriche, un fait rarissime. Si l'on y ajoute les erreurs stratégiques qui ont pu être commises lors de certains Grands Prix, certains signes ne trompent pas pas aux yeux de Daniel Ricciardo.

"Ils ne sont pas aussi dominateurs que ce qu'ils ont pu l'être ces dernières années", constate le pilote australien. "Ça allait inévitablement commencer à s'atténuer à un moment donné. Je pense qu'ils ont encore le meilleur package d'ensemble, celui à battre sur la grille, mais ils ont clairement montré des signes de faiblesse dans certains domaines. Par rapport à là où ils étaient auparavant, oui, ils ont l'air vulnérables, mais dans l'ordre des choses, c'est toujours une équipe solide et difficile à battre."

D'autres opportunités de victoires

Après dix Grands Prix disputés en 2018, Ferrari est l'écurie qui a le plus gagné (quatre victoires), devant Mercedes et Red Bull Racing, tous deux vainqueurs à trois reprises. L'écurie de Milton Keynes, avec laquelle Ricciardo s'est imposée à Shanghai et Monaco, reste à distance du duel au sommet du championnat car elle paie le prix de son irrégularité et de certains manquements de son unité de puissance Renault. Néanmoins, l'Australien est convaincu que d'autres opportunités de l'emporter vont se présenter.

"Je ne pense pas que nous ayons le véritable rythme chaque week-end pour nous convaincre d'y être [à la lutte pour le titre]", admet-il. "J'imagine que Max [Verstappen] et moi nous sommes pris trop de points l'un à l'autre, alors que Lewis [Hamilton] et Seb [Vettel] ont gagné toutes les courses [pour leur équipe]. Nous sommes suffisamment bons pour gagner davantage de Grands Prix. Nous devons en trouver un petit peu plus pour être au rendez-vous sur plus de circuits. Espérons être rapides là où nous nous attendons à l'être. Si nous sommes cinquième et sixième à Budapest, nous serons probablement en colère."

Des pistes comme le Hungaroring sont réputées favorables à Red Bull et à son châssis, tout comme les tracés de Singapour et de Mexico. Mais l'écurie autrichienne va également devoir gérer une autre donnée, celle des pénalités moteur sur la grille de départ, qui s'annoncent d'ores et déjà inévitables.

Prochain article Formule 1
Gasly craint de voir Sauber dépasser Toro Rosso grâce à Ferrari

Previous article

Gasly craint de voir Sauber dépasser Toro Rosso grâce à Ferrari

Next article

Sirotkin : Williams progresse... mais ça ne se voit pas

Sirotkin : Williams progresse... mais ça ne se voit pas
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Shop Now
Équipes Red Bull Racing Shop Now , Mercedes Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités