Battu en qualifications, Ricciardo "reste confiant pour la victoire"

Le pilote australien admet que Red Bull a raté le coche à Singapour en qualifications, en voyant la pole position tomber dans l'escarcelle de Sebastian Vettel, mais la course réserve encore de belles chances à son équipe, selon lui.

Surmotivé à l'idée d'évoluer sur un tracé où la RB13 est enfin à l'aise, Daniel Ricciardo n'a pas caché sa déception de n'avoir pas réussi à décrocher la pole position à Singapour. D'autant que ce n'est pas son coéquipier Max Verstappen, plus rapide que lui, qui l'en a empêché, mais un Sebastian Vettel aussi impressionnant qu'intouchable au volant de sa Ferrari. 

Admettant être "un peu jaloux" de son ancien coéquipier à l'issue de la séance, l'Australien a rapidement trouvé un motif d'espoir dans les performances affichées par Red Bull Racing depuis le début du week-end, plus particulièrement sur les longs relais. Alors qu'il s'élancera depuis la troisième place sur la grille de départ, du bon côté de la piste, Ricciardo "reste confiant pour la victoire demain". 

"Nous avons un bon package, mais Seb a assuré en qualifications", constate-t-il. "Aujourd'hui, j'accepterai un peu la défaite, mais il y a encore beaucoup à jouer demain. Je pensais la pole position possible, mais nous ne pouvions pas rivaliser avec lui dans ces qualifications. C'est un long tour, donc on gagne un peu ici et on perd un peu là, mais trois ou quatre dixièmes, c'était assez significatif. Il y aura un ou deux arrêts, donc ça pourrait être passionnant."

Ce Grand Prix de Singapour s'annonce disputé et stratégique, mais il sera aussi un immense défi à relever. Traditionnellement considérée comme l'une des plus dures de l'année sur le plan physique, la course le sera un peu plus encore cette année avec des F1 2017 réputées plus physiques et plus exigeantes. Daniel Ricciardo n'en doute pas, les visages des uns et des autres en diront long une fois le drapeau à damier abaissé dimanche soir !

"L'ironie veut que l'on arrive du moins physique, à Monza avec toutes les lignes droites et une course rapide en termes de durée, donc on passe de la plus facile aux deux plus dures, avec Singapour et la Malaisie", souligne-t-il. "Je me suis entraîné toute la semaine et je me suis acclimaté à ces conditions de chaleur. Hier, j'ai eu le sentiment d'avoir en permanence une bouteille à la main, et j'avais quand même du mal à aller aux toilettes. Il faut dépasser ça, vous verrez à la fin de la course demain."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Sous-évènement Qualifications
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags marina bay