Russell "ne pensera pas une seule fois" à l'erreur d'Imola 2020

De retour à Imola après une erreur de pilotage lui ayant coûté le point de la dixième place en 2020, George Russell ne songera pas à cet épisode difficile tout au long du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Russell "ne pensera pas une seule fois" à l'erreur d'Imola 2020

L'Autodromo Enzo e Dino Ferrari, situé à Imola, fait partie de ces circuits de l'ancienne école particulièrement appréciés par les pilotes de Formule 1. Son caractère vallonné, ses virages rapides et ses bacs à gravier ne laissent pas la place à la moindre erreur, George Russell peut en témoigner. Lors de l'édition 2020 du Grand Prix d'Émilie-Romagne, le pilote Williams avait profité des nombreux abandons pour pointer à la dixième place à quelques tours du drapeau à damier.

Cependant, Russell était ensuite parti à la faute sous le régime de la voiture de sécurité en tentant de chauffer ses gommes dans la descente vers le virage Acque Minerale et avait terminé sa course contre le mur. Une erreur d'autant plus dure à avaler car, en plus d'avoir un accident à petite vitesse, le Britannique venait de faire une croix sur son premier point en Formule 1, un Graal qu'il recherchait depuis ses débuts en catégorie reine, en 2019.

Lire aussi :

Plus de cinq mois après cet épisode, Russell est de retour à Imola. Le pilote Williams n'a pas essayé d'oublier l'accident de 2020, bien au contraire. Il en a "tiré les leçons" et prendra le volant de sa monoplace l'esprit léger.

"Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de l'oublier", indique-t-il lors de la conférence de presse du jeudi. "Il faut se rappeler de ces moments, ils vous rendent plus fort en tant que personne et en tant que pilote. Ce matin, j'ai parcouru le circuit à vélo et je n'ai pas regardé ailleurs en entrant dans ce virage ! Je pense qu'il faut toujours faire face à ces déceptions dans votre carrière et en tirer des leçons, c'est ce que j'ai fait avec cette erreur. De retour ici ce week-end, je ne penserai pas à [l'accident] une seule fois. Si la même situation se présente à nouveau en course, je serai toujours en train d'attaquer. Les conséquences de ce qui s'est passé l'année dernière ne me viendront pas à l'esprit. Je suis concentré à fond sur la course."

Les dernières prévisions météorologiques annoncent un début de week-end ensoleillé menant à un dimanche nuageux et un risque de pluie au moment du départ de la course. Les Grands Prix pluvieux ont tendance à niveler les écarts de performances entre les châssis, de bonne augure pour Williams, qui loge encore aux deux dernières rangées de la grille.

"Étant donné notre position, je pense que la pluie est toujours la bienvenue", admet Russell. "Elle pimente les choses et, du milieu à l'arrière de la grille, vous avez besoin d'un peu de piment pour créer des opportunités. Mais pour nous, un week-end sec serait bénéfique, cela nous permettrait de comparer les performances de Bahreïn à celles d'Imola. Ceci dit, la saison compte 23 courses et nous sommes ici pour tirer le meilleur parti de chaque week-end. Donc la pluie est vraiment la bienvenue."

partages
commentaires

Related video

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

Article précédent

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

Article suivant

Ocon : "Je veux être écouté autant qu'Alonso" chez Alpine

Ocon : "Je veux être écouté autant qu'Alonso" chez Alpine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Jeudi
Lieu Imola
Pilotes George Russell
Équipes Williams Racing
Auteur Aurélien Attard