Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Sainz évoque un "désastre" en qualifs, Norris encore en Q3

partages
commentaires
Sainz évoque un "désastre" en qualifs, Norris encore en Q3
Par :
14 juil. 2019 à 07:06

Les pilotes McLaren ont connu des fortunes diverses samedi lors des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne, dans une séance durant laquelle il a été compliqué de progresser au niveau du chrono.

Carlos Sainz a vécu une séance de qualifications aussi compliquée que décevante samedi à Silverstone. Éliminé en Q2, le pilote McLaren partira seulement 13e sur la grille de départ, pendant que son coéquipier Lando Norris a de nouveau brillé et pris une belle huitième place. Présent dans le top 8 lors de cinq des six derniers Grands Prix, Sainz apparaissait comme un sérieux candidat à la septième place souvent affublée du titre de "meilleur des autres", mais ça ne s'est pas passé comme prévu. 

Lire aussi:

"C'est un peu un week-end difficile pour moi, je n'ai jamais eu le feeling avec l'arrière de la voiture", déplore Sainz, éliminé en Q2 pour deux dixièmes. "Mais cela mis à part, la Q1 était très positive, j'avais l'impression que nous pouvions faire une bonne qualif, puis j'ai été de plus en plus lent avec chaque train de pneus. J'ai fait 1'26"2 avec le premier train, puis 1'26"3, 1'26"5 et 1'26"7 à la fin. J'étais de plus en plus lent, sans vraiment savoir pourquoi. Quand j'ai pris le virage 3, j'ai senti immédiatement que je n'avais rien avec le train arrière de la voiture. Je savais que ça allait être un tour difficile, et ça a fait boule de neige pour se transformer en désastre."

Sainz admet qu'il peine à comprendre la raison pour laquelle il a régressé au fil de ses tentatives en qualifications. Un phénomène qu'il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir rencontré samedi, puisque Lewis Hamilton a confié une sensation semblable. "Normalement, on améliore d'une demi-seconde entre Q1 et Q2, mais j'ai réussi à perdre une demi-seconde", lâche-t-il. "C'est difficile à expliquer, mais pas surprenant car nous étions vraiment en difficulté. Nous devons néanmoins expliquer pourquoi. Demain [dimanche] devrait être meilleur, mais aujourd'hui je ne suis vraiment pas satisfait. Il est temps d'analyser pourquoi ce fut un tel désastre avec l'équilibre de la voiture qui changeait à ce point en qualifications, tout en sachant que dimanche sera une journée intéressante pour aller de l'avant."

Norris s'abonne à la Q3

Lando Norris, McLaren MCL34

Sainz veut d'autant plus trouver une explication que pendant ce temps, son coéquipier Lando Norris ne s'est pas fait prier pour passer en Q3. Le rookie a déjà fait sa septième apparition dans cette dernière partie des qualifications, en dix Grands Prix, profitant pour la première fois de l'évolution de l'unité de puissance Renault, dont il ne disposait pas jusqu'à présent. 

Lire aussi:

"Le vent a rendu les choses assez compliquées", confie le Britannique. "Je pense que mon meilleur tour était celui que j'ai fait en Q1, et je n'ai pas pu le refaire après ça ! C'était un bon tour, mais le vent semble aussi nous favoriser un peu plus. Je pense que le vent a tourné à mi-séance, ou entre Q1 et Q2, et pour une raison que j'ignore, j'avais plus de mal avec la voiture et je ne pouvais pas améliorer autant que les autres. C'est un peu frustrant sur ce point, mais je reste content de la huitième place et c'est chouette de piloter ici à Silverstone, surtout en qualifications."

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34

 

Article suivant
Duels en qualifications : le point après Silverstone

Article précédent

Duels en qualifications : le point après Silverstone

Article suivant

Haas ne craint pas pour sa réputation dans l'affaire Rich Energy

Haas ne craint pas pour sa réputation dans l'affaire Rich Energy
Charger les commentaires