Sainz voit Norris briller à Bakou avec sa "fusée en ligne droite"

Pourrait-on voir McLaren créer la surprise à Bakou ? C'est ce que prédit Carlos Sainz.

Sainz voit Norris briller à Bakou avec sa "fusée en ligne droite"

En cette saison 2021, McLaren et Ferrari ont réalisé des progrès notables et se retrouvent dans un duel féroce pour la troisième place du championnat des constructeurs. Le Grand Prix de Monaco marquait même la première fois que ces deux écuries se retrouvaient ensemble sur le podium, avec Carlos Sainz deuxième et Lando Norris troisième, depuis le Grand Prix d'Autriche 2020 ; auparavant, il fallait remonter au Brésil 2012.

Lire aussi :

Si McLaren était en forme en Principauté, c'est surtout Ferrari qui a impressionné à Monte-Carlo, constamment aux avant-postes – notamment en qualifications où Charles Leclerc a signé la pole position, certes grâce à son propre accident, et où Carlos Sainz a pris la quatrième place. Lando Norris avait d'ailleurs envoyé un SMS à son ancien coéquipier avant ce week-end-là pour lui dire qu'il avait de belles chances de victoire ; désormais, la situation s'inverse !

"Pour Bakou, je pense que nous n'allons pas être les meilleurs dans cette longue ligne droite, mais en même temps, si nous pouvons rattraper ce temps dans la partie sinueuse, alors ça devrait aller pour nous", analysait Sainz lors de la conférence de presse du top 3 à Monaco.

"Je pense que celui qui devrait être enthousiaste pour Bakou, c'est mon ami Lando Norris, ici à ma gauche, parce qu'il a une fusée en ligne droite et la voiture n'est vraiment pas mauvaise. Ce n'était pas mal l'an dernier à Monza, pas mal à Monaco. Peut-être que je vais parier sur toi ! Vous savez, il m'a mis la pression avant ce week-end en disant que je pourrais avoir une chance de victoire. Tu avais raison, évidemment, maintenant on va voir si j'ai raison pour Bakou."

Le circuit urbain de Bakou inclut effectivement une ligne droite de plus de deux kilomètres forcément cruciale en matière de performance, mais Norris, lui, était loin de crier victoire : "On verra, ces gars-là sont rapides en ligne droite. Il faut une bonne vitesse de pointe, il faut une bonne confiance sur les freins avec ce faible appui."

"À Barcelone, nous avions beaucoup de difficultés, et je pense que c'est en partie pour ça que nous ne pensions pas être compétitifs [à Monaco]. Mais cela change, nous continuons d'apprendre à connaître la voiture même si elle est très similaire à l'an dernier, il y a des changements qui ont vraiment affecté la voiture. Nous sommes meilleurs à certains endroits, peut-être légèrement pires à d'autres, mais vu que nous ne pensions pas être bons, nous nous en sommes très bien tirés, je pense. Je ne crois pas qu'il soit bon d'avoir trop d'attentes." Le pilote McLaren a conclu sur le ton de la rigolade : "Je serai devant Carlos !"

partages
commentaires
Tsunoda : "J'étais hors de contrôle à Barcelone"
Article précédent

Tsunoda : "J'étais hors de contrôle à Barcelone"

Article suivant

Villeneuve : Pourquoi Vettel prendrait-il sa retraite ?

Villeneuve : Pourquoi Vettel prendrait-il sa retraite ?
Charger les commentaires