Schumacher chez Haas en 2022 : pas signé, mais fait ?

Des propos de Günther Steiner sèment le trouble quant à la présence de Mick Schumacher dans l'écurie en 2022. L'intéressé clarifie la situation.

Schumacher chez Haas en 2022 : pas signé, mais fait ?

Mick Schumacher restera-t-il chez Haas en 2022 ? Jusqu'à présent, la rumeur voulait que le protégé de Ferrari soit candidat au baquet Alfa Romeo réservé à un pilote du choix de la Scuderia, en l'occurrence Antonio Giovinazzi depuis le début de la saison 2019. Obtenir ce poste constituerait une progression logique pour Schumacher, auteur de débuts encourageants au volant de la monoplace la moins compétitive du plateau, à savoir la Haas VF-21.

Lire aussi :

Or, dans un article publié jeudi par la chaîne allemande RTL, le directeur d'équipe Günther Steiner a balayé d'un revers de main l'éventualité d'un transfert de Schumacher dans l'écurie italo-suisse : "Ce sont des rumeurs. C'est la Formule 1, qui monte quelque chose en épingle. Pour l'instant, on dirait que nous concourrons avec le même duo de pilotes. Il nous faut clarifier quelques détails, mais à part ça, tout est réglé." Haas devrait ainsi officialiser son line-up 2022 après la trêve estivale : "Ça ne prendra pas longtemps."

Interrogé au sujet des propos de son patron lors de la conférence de presse du jeudi au Grand Prix de Grande-Bretagne, Schumacher a tenu à nuancer l'éventualité selon laquelle sa présence chez Haas l'an prochain serait déjà assurée. "[Steiner] a dit 'plus ou moins', il n'a pas dit que c'était signé", a rétorqué l'Allemand. "Vous savez, pour l'instant je me concentre vraiment sur le moment présent et sur la course. La trêve estivale arrive bientôt ; c'est vraiment à ce moment-là que je vais me concentrer complètement là-dessus."

Schumacher a en tout cas profité de sa venue à Silverstone pour se rendre à l'usine Haas, à Banbury, où il a pu rattraper le temps perdu. "C'était bien de revenir. La dernière fois que je suis venu, c'était en février, en raison des lourdes restrictions Covid ici. C'était très dur pour moi de venir ici. Heureusement, j'ai pu venir passer du temps avec l'équipe."

"En somme, nous avons fait diverses activités média qu'il fallait faire, c'était bien amusant. Puis nous avons fait un moulage de baquet, mais pas pour ce week-end : c'est pour le mulet [avec les pneus 18 pouces pour 2022] que nous testerons ici après les essais de Silverstone (sic). Et nous prévoyons de faire un baquet lundi après la course pour voir si c'est mieux pour le reste de la saison", conclut-il.

partages
commentaires
Ricciardo clarifie ses propos sur la F1 de 2022

Article précédent

Ricciardo clarifie ses propos sur la F1 de 2022

Article suivant

Qualifications Sprint : comment ça marche ?

Qualifications Sprint : comment ça marche ?
Charger les commentaires