"J'ai l'œil qui saigne" : Vettel explique son commentaire

Sebastian Vettel a évoqué un saignement au niveau de l'œil alors qu'il était en piste jeudi à Monaco, mais il ne s'agissait que de larmes. Aston Martin lui a fabriqué un cache-œil très artisanal pour l'occasion.

"J'ai l'œil qui saigne" : Vettel explique son commentaire

Au cœur de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Monaco, Sebastian Vettel a été l'auteur d'un surprenant commentaire par radio, pour informer son équipe d'une gêne au niveau des yeux. "J'ai l'impression que j'ai l'œil qui saigne", a indiqué Vettel à son ingénieur, qui lui a suggéré de revenir à son garage, ce que l'Allemand n'a pas souhaité faire, préférant prendre la situation avec humour : "Ça va, je vais continuer. Soit je suis très émotif, soit j'ai quelque chose dans l'œil !"

Lire aussi :

Visiblement débarrassé du corps étranger à l'origine du mal, Vettel a expliqué son problème à l'issue de la journée : "Je n'ai jamais eu l'œil qui saigne, mais c'était un peu mon impression" a précisé le pilote Aston Martin, qui ne saignait pas mais avait beaucoup de larmes. "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Dans le premier relais, j'ai eu quelque chose dans l'œil, et ça a empiré dans le deuxième run."

Et c'est avec une protection très artisanale que Vettel s'est présenté à la presse : "L'équipe a été plutôt sympa et elle m'a fabriqué ça [le cache-œil]. Donc je pense que je vais le garder et que ça va me protéger pour le reste du week-end." Estimant que piloter avec des larmes n'est "pas idéal sur un tel circuit", Vettel a pu s'essayer au pilotage avec un œil fermé : "Je ne le conseille pas ! Ce n'est pas aussi fun qu'avec deux."

 

Malgré ce problème oculaire, Sebastian Vettel a réalisé des chronos encourageants et s'est invité dans le top 10 des deux séances, réalisant le huitième temps dans la matinée et le dixième dans l'après-midi. Le quadruple Champion du monde, qui espère mettre fin à la plus longue série de courses sans points de sa carrière, se réjouit de cette entame de week-end.

"J'étais plutôt satisfait dans la matinée, on a trouvé le rythme rapidement. Dans l'après-midi, j'ai un peu perdu la vue. Mais dans l'ensemble, ça va. Ce sera serré, ça l'est toujours ici, et c'est évidemment serré en milieu de classement. Dans l'idéal, on pourra rester à ce niveau et tout assembler. C'est samedi après-midi qui va compter."

"On a testé quelques pièces", a-t-il ajouté. "Comme d'habitude à Monaco, on avance par à-coups, tout le monde n'a pas toujours un tour. Samedi après-midi, il faudra tout assembler dès le premier tour."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Débat - Ferrari peut-il retrouver sa troisième place ?
Article précédent

Débat - Ferrari peut-il retrouver sa troisième place ?

Article suivant

Pourquoi Ferrari doit croire en ses chances de victoire à Monaco

Pourquoi Ferrari doit croire en ses chances de victoire à Monaco
Charger les commentaires