Selon Massa, rien n'a changé dans les radios

Felipe Massa estime qu'il n'est pas nécessaire d'agir pour restreindre les communications radio en F1.

Pourtant, le trop-plein d'informations qui circulent entre les équipes et les pilotes est toujours très critiqué, même si la FIA a déjà sévi en fin de saison dernière en interdisant les conseils considérés comme du "coaching" auprès des pilotes.

Sur le plan technique, les communications restent très nombreuses, notamment en ce qui concerne la gestion du carburant et des pneus, ainsi que l'utilisation des unités de puissance V6 turbo hybrides.

L'influence de la télévision

Pour Massa, rien n'a vraiment changé dans les échanges entre pilote et équipe. Le Brésilien reconnait que l'afflux d'informations techniques est plus conséquent avec l'entrée en vigueur de la technologie hybride l'an passé, mais c'est selon lui la diffusion des conversations à la télévision qui fausse la perception du public.

"Quand rien ne s'entendait [à la télévision], c'était exactement pareil", assure-t-il auprès d'UOL Esporte. "Ce que les pilotes demandaient et la manière dont l'équipe travaillait avec les pilotes n'étaient pas tellement différents."

"Depuis l'année dernière, il y a beaucoup d'informations techniques, mais autrement rien n'a changé. Les gens disent que c'est plus facile maintenant avec tout ça, mais la seule chose qui est différente est que l'extérieur a plus d'informations sur ce qui se passe réellement."

Au Canada, une conversation entre Fernando Alonso et le muret des stands McLaren n'avait pas manqué de faire réagir. Alors que le Grand Prix était encore loin du terme, il était demandé à l'Espagnol d'économiser de l'essence, ce qu'il avait refusé de faire.

"Cela arrivait déjà auparavant, simplement on ne l'entendait pas", relativise Massa. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags conversation, déclaration, radio