Vettel et Räikkönen restent très prudents

partages
commentaires
Vettel et Räikkönen restent très prudents
Par : Basile Davoine
29 sept. 2017 à 09:21

La prudence est de mise chez Ferrari à Sepang, en dépit d'un vendredi positif et encourageant pour la Scuderia.

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari et Riccardo Adami, ingénieur de course
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H sort large

L'écurie de Maranello tente de se remettre la tête à l'endroit après le fiasco de Singapour, et le doublé réalisé par Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen lors de la deuxième séance d'essais libres est toujours bon à prendre. Les deux hommes ne s'y trompent pas pour autant, conscients du manque de signification que peut avoir une telle séance, à double titre : le roulage a été interrompu par l'accident de Romain Grosjean, et les programmes de toutes les équipes ont été affectés par la pluie qui a perturbé la séance matinale.

"C'est toujours un peu plus simple sur le sec", résume Vettel, qui a bouclé un chrono six dixièmes plus rapides que son coéquipier, reléguant également Lewis Hamilton au-delà de la seconde pleine. "Ce matin, c'était un peu mitigé. Cet après-midi, nous n'avons pas fait le roulage voulu à cause du drapeau rouge, mais ça allait."

"Je ne sais pas ce qu'ont fait les gens ce matin mais ils [Red Bull] avaient l'air très rapides dans ces conditions. Personne n'a beaucoup roulé. Nous avons des choses à comprendre pour ce matin, il nous manque un peu de temps au tour dans l'ensemble. C'est vendredi après-midi, donc les choses peuvent changer."

Vettel se souvient certainement du vendredi très compliqué vécu par Ferrari à Singapour, ce qui ne l'avait pas empêché de s'emparer de la pole position le lendemain. Voici l'Allemand méfiant de ne pas vivre le scénario inverse pour la suite du week-end, d'autant que les risques de pluie devraient constituer une menace permanente.

"Nous avons une bonne voiture, c'est à nous de nous assurer qu'elle fonctionne dans toutes les conditions", prévient-il. "On semble avoir un peu plus de mal [sur le mouillé], Red Bull semble avoir une voiture plutôt forte sur piste détrempée. Mais il a plu seulement deux fois cette année, à Monza en qualifications et ce matin, donc on a peu d'expérience et de données, mais nous devons certainement travailler là-dessus."

De l'autre côté du garage Ferrari, Kimi Räikkönen affiche la même satisfaction doublée de la même prudence. Le Finlandais soulève lui aussi le manque de roulage qui empêche encore plus de tirer toute conclusion hâtive.

"Demain est un autre jour", rappelle-t-il. "Nous ne savons pas ce que font les autres. À part la météo ce matin et le problème du circuit à la fin, tout s'est bien passé. La voiture n'était pas trop mauvaise, mais nous n'avons pas fait beaucoup de tours chronométrés. Nous pouvons aller bien plus vite, mais nous avons si peu de pneus qu'il faut les économiser."

Prochain article Formule 1
Derrière Grosjean, Massa a repensé à la Hongrie 2009

Previous article

Derrière Grosjean, Massa a repensé à la Hongrie 2009

Next article

Mercedes : La W08 est "mal équilibrée et glisse partout"

Mercedes : La W08 est "mal équilibrée et glisse partout"