La Williams n'a jamais été aussi bonne qu'à Sotchi, selon Latifi

Au terme d'une course compromise par une pénalité sur la grille, Nicholas Latifi a déclaré que la Williams n'avait jamais été meilleure que durant le GP de Russie.

Nicholas Latifi s'est élancé de la 18e position sur la grille à Sotchi, après un changement d'unité de puissance avant les qualifications faisant suite à un problème rencontré vendredi. Lors du premier relais, en pneus mediums, il s'est retrouvé coincé derrière la Haas de Nikita Mazepin mais, après un undercut en passant les pneus durs, son rythme s'est accentué.

Toutefois, il partait de trop loin derrière le peloton pour espérer une grande progression. Il a finalement abandonné en raison de dégâts sur sa monoplace après un tête-à-queue en pneus slicks sous la pluie. "La course s'est arrêtée derrière Mazepin, sans pouvoir le dépasser", a déclaré Latifi à Motorsport.com. "C'était dommage parce que sur le premier relais, la voiture était à son meilleur niveau depuis deux ans que je suis dans l'équipe."

"Quand vous comparez le rythme des voitures du milieu de peloton, [c'était] plus rapide que George [Russell], plus rapide que les Alpine, plus rapide que les Aston, des gens qui étaient sur la même stratégie. C'est assez surprenant, mais c'est d'autant plus frustrant que c'était une course où nous étions contraints de partir d'où nous sommes partis. Je volais à la fin, et c'est juste dommage de n'avoir pas été dans le mix."

Latifi s'était auparavant montré à l'aise et performant en conditions humides lors des qualifications, même s'il a renoncé à signer le moindre temps en Q2 puisqu'il se savait pénalisé sur la grille. Il a alors vu son équipier Russell s'emparer d'une belle troisième position, en profitant dans les derniers instants d'une piste séchante.

"Évidemment, voir ce qu'il a fait montre tout le potentiel qu'il y avait. Mais ce que j'ai fait en Q1 également. Pour diverses raisons, mes performances étaient excellentes. J'ai fait un chrono en milieu de séance, alors que la piste était encore humide, qui m'a permis d'être P6 à ce moment-là, et qui était encore assez bon pour rester P10 alors que tout le monde améliorait sur une piste plus sèche."

"Je me sentais rapide, et il aurait été agréable de voir ce que nous aurions pu faire. Si je faisais mon travail, la Q3 était facilement à portée, et puis nous avons vu comment la Q3 s'est terminée, et évidemment quand vous êtes dans cette position, vous n'avez rien à perdre donc vous pouvez prendre des risques."

"C'est comme ça que ça se passe parfois. C'est frustrant, c'est sûr, mais c'est la course, et je suis certain que nous aurons plus d'opportunités, parce que le rythme est constamment là maintenant. Donc, s'il est constamment présent, il sera là pour profiter de quelque chose à un moment ou à un autre."

Lire aussi :

Latifi, qui a récemment été confirmé par l'équipe pour 2022, a affiché une forme de plus en plus solide au fil de sa deuxième saison en F1. "Le principal, c'est la régularité, parce que même l'année dernière, il y avait des périodes ou des fulgurances où le rythme pouvait être là, mais ce n'était peut-être pas toujours en qualifications ou en course."

"Ça se met en place de manière plus régulière, ce qui apporte de la confiance, et puis pour des raisons différentes sur chacune des dernières courses, il y a eu des choses hors de mon contrôle qui m'ont mis en retrait."

"Mais c'était bien d'être aussi dans le coup lors de ces courses, et comme je l'ai dit, si je continue à faire mon travail correctement, si nous continuons à bien travailler avec l'équipe, alors il y aura plus d'opportunités comme celle-là, parce que les choses se mettent en place désormais."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Le Qatar confirmé au calendrier 2021 et pour 10 ans en F1 !
Article précédent

Le Qatar confirmé au calendrier 2021 et pour 10 ans en F1 !

Article suivant

Pourquoi Alfa Romeo pense que Norris devait être pénalisé

Pourquoi Alfa Romeo pense que Norris devait être pénalisé
Charger les commentaires