Wolff imagine la course au titre se finir à la Prost/Senna

La saison 2021 de Formule 1 pourrait-elle connaître un dénouement rocambolesque ?

Wolff imagine la course au titre se finir à la Prost/Senna

À cinq Grands Prix du terme de la saison 2021 de Formule 1, le suspense reste entier dans la course au titre avec 12 points séparant le leader Max Verstappen de son dauphin Lewis Hamilton. Les deux prétendants au sacre se livrent un duel de titans et ont déjà connu deux collisions mémorables, la première à Silverstone, la seconde à Monza.

Pourrait-on assister à un nouvel accident entre la Flèche d'Argent et la Red Bull au dernier Grand Prix de l'année ? Directeur de Mercedes AMG F1, Toto Wolff garde en mémoire le dénouement des saisons 1989 et 1990, lorsque le titre mondial s'était joué sur des accrochages plus ou moins délibérés impliquant Ayrton Senna et Alain Prost, et n'exclut pas que l'histoire se répète.

"Si le scénario est qu'ils se battent pour le titre lors de la dernière course, à Abu Dhabi, quiconque sera devant [au championnat] va absolument essayer de faire pareil que dans les années Senna/Prost", estime Wolff dans les colonnes du Daily Mail.

"Que s'est-il passé à Monza ? Verstappen a sorti Lewis car ce dernier était sur le point de doubler et était plus rapide. Et c'est tout à fait compréhensible. Si l'on se bat pour le championnat et qu'on voit celui-ci s'éloigner en se faisant dépasser par l'autre gars, que peut-on faire sinon s'assurer qu'il ne puisse pas doubler ? On l'a vu avec [Michael] Schumacher et [Jacques] Villeneuve, on l'a vu avec Senna et Prost à deux reprises."

Alain Prost, Ferrari et Ayrton Senna, McLaren, s'accrochent au premier virage

"Je ne donnerais jamais la consigne de percuter quelqu'un, mais s'ils abordent cette dernière course et que quiconque est devant gagne le championnat, ils vont se battre durement. Et je ne pense pas que l'on puisse contrôler ça, Hamilton et Verstappen, je ne pense pas que l'on veuille contrôler ça, car ils sont les gladiateurs dans leurs bolides."

Interrogé à ce sujet en conférence de presse au Grand Prix de Mexico, Lewis Hamilton a toutefois tenu à nuancer les propos de son patron quant à l'éventualité d'un accrochage volontaire dans l'ultime manche de la saison. "Je n'ai pas lu ce qu'a dit Toto, mais je doute fortement qu'il insinue que cela puisse être le cas", tempère l'Anglais. "Nous n'avons jamais remporté un championnat de cette manière. Je n'ai jamais remporté un championnat de cette manière, et nous ne voudrions jamais ça. Voilà ma perspective et mon point de vue. Je suis là pour gagner de la bonne manière, c'est-à-dire purement par mon talent, ma détermination et mon travail acharné."

Quant à Verstappen, il préfère ne même pas aborder le sujet : "Je ne pense pas vraiment aux batailles historiques entre deux pilotes et à ce qu'ils ont fait. C'est le passé. Je me concentre juste sur ce que je dois faire, évidemment, et c'est d'essayer de faire de mon mieux. C'est comme ça qu'on remporte le championnat, en fin de compte : il faut essayer de marquer autant de points que possible, et bien sûr, essayer de battre son rival."

La tension entre les deux candidats au titre est en tout cas évidente, en témoigne leur passe d'armes lors des Essais Libres 2 du Grand Prix des États-Unis, après laquelle Verstappen a fait un doigt d'honneur à Hamilton en l'invectivant à la radio. Le pilote Mercedes ne s'en émeut pas.

"Cela fait longtemps que je suis là, ce n'est pas mon premier rodéo. Je pense que le respect doit se trouver au cœur de tout. Quand je réfléchis et j'entends les choses qui sortent de la bouche des pilotes, je pense aux jeunes qui nous regardent, qui s'inspirent de nous et que nous guidons. Il y a beaucoup de choses qui ont été dites qui ne sont vraiment pas bonnes pour les jeunes qui nous regardent. Personnellement, j'essaie juste de rester positif et calme et, encore une fois, d'être simplement respectueux envers les pilotes contre qui je me bats. Si un nom d'oiseau me vient à l'esprit les concernant, je ne le partage pas. Mais c'est relativement facile pour moi. J'en ris et je passe à autre chose", conclut Hamilton.

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Hamilton peine à voir Mercedes au niveau de Red Bull à Mexico
Article précédent

Hamilton peine à voir Mercedes au niveau de Red Bull à Mexico

Article suivant

Ocon : "AlphaTauri est plus rapide que nous, clairement"

Ocon : "AlphaTauri est plus rapide que nous, clairement"
Charger les commentaires